Tout savoir sur la recharge du climatiseur dans une habitation

Climatiseur et recharges

Contrairement à une clim de voiture, une climatisation de maison de qualité doit être rechargée moins souvent. Les fuites y sont nettement moins fréquentes.

Il faut faire une recharge au moment où vous constatez que votre installation est moins performante. Cela signifie qu’il y a une perte de fluide frigorigène à compenser, au bout de 10 à 20 ans en théorie. Il arrive qu’il soit moins onéreux de changer de climatisation, plutôt que de localiser et réparer la fuite. Dans un premier temps, prenez connaissance des nouvelles normes. Nous vous indiquerons ensuite comme procède un professionnel. Enfin, nous vous conseillerons pour éviter les fuites de votre installation.

Si vous devez changer votre climatisation et que vous hésitez à installer une pompe à chaleur, cliquez ici.

La réglementation

Les fluides frigorigènes présents dans le compresseur sont des produits qui polluent l’environnement. Ils doivent être manipulés par un professionnel habilité. Nous allons dresser un bref panorama de la situation actuelle. En effet, les normes ont évolué et les pratiques ne sont plus les mêmes que par le passé. Des accords ont été passés entre pays, au niveau mondial.

L’objectif global est de juguler le réchauffement climatique, ce qui se traduit par une série de mesures réglementaires.

Les fluides frigorigènes

Le plus fréquemment utilisé est le R410C, un composé à base de HFC. Ces hydrofluorocarbones ne contiennent pas de chlore, mais il faut toutefois en limiter la consommation.

La réglementation contrôle et entend réduire leur utilisation à l’horizon 2030. Ils sont souvent utilisés dans les aérosols, les mousses isolantes et les systèmes de réfrigération, en remplacement des CFC. En effet, les HFC ont l’avantage de ne pas s’attaquer directement à la couche d’ozone, même s’ils restent tout de même nuisibles à l’environnement. Ils contribuent au réchauffement des basses couches de l’atmosphère terrestre. Leur impact reste supérieur à celui du dioxyde de carbone (CO2), ce fameux gaz à effet de serre qui met en danger la couche d’ozone.

NB : Les fluides frigorigènes, également appelés gaz, ont une nomenclature particulière établie à l’échelle mondiale, soumise à la norme 34-1992 (ANSI/ASHRAE). Chaque fluide comporte un code réfrigérant qui commence par la lettre R, suivi d’un nombre qui indique sa structure moléculaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le cadre réglementaire applicable en Europe, cliquez ici.

Des professionnels habilités

Pour recharger le fluide frigorigène, vous devez vous tourner vers une entreprise qui a reçu l’attestation de capacité pour acheter le produit. Cette formalité est obligatoire depuis 2009.

De plus, seul un expert ayant suivi une formation spécifique est habilité à le récupérer et le recycler. Il doit être titulaire d’une attestation d’aptitude, obligatoire depuis 2011. Pour effectuer l’opération de recharge, il faut porter des équipements de protection individuelle.

comment recharger climatisation maison

La réglementation thermique

Certains gaz d’anciens climatiseurs ne sont pas rechargeables, car ils apparaissent désormais sur la liste des fluides interdits.

Dans d’autres cas, l’intervention se révèle parfois coûteuse par rapport à un achat d’un climatiseur plus performant. Il est parfois plus utile de poser une nouvelle clim, si l’on considère qu’elle consommera à long terme moins d’énergie. Son achat peut être amorti par la baisse des frais d’électricité. En effet, un grand nombre d’anciens modèles sont désormais considérés comme énergivores et bruyants.

En outre, dans le cadre de la nouvelle réglementation thermique (RT), il faut veiller à limiter la dépense en électricité. La rénovation d’un bâtiment doit tenir compte de la RT existante, qui suppose parfois d’envisager la mise en place d’un équipement qui assure conjointement le chauffage et le refroidissement du bâtiment ou de l’habitation. Certaines pompes à chaleur ou parquets chauffants-refroidissants peuvent être des solutions envisageables.

En bref, avant de recharger une climatisation, il peut être utile de s’interroger sur la possibilité de faire des travaux de rénovation qui offriraient un confort plus grand. Dans ce cas, il convient de faire une étude thermique qui, outre un bilan, propose une simulation très précise des dépenses énergétiques à venir. Un thermicien agréé pourra vous orienter vers un système de refroidissement auquel vous n’auriez pas songé. Il peut vous faire réaliser des économies d’énergie à long terme. Celles-ci peuvent amortir les frais d’investissement.

Comment le technicien opère-t-il ?

Avant tout, le circuit du froid dans la clim peut connaître un dysfonctionnement. On s’en rend compte lorsque le refroidissement de l’air devient de moins en moins efficace.

Les raisons peuvent être :

  • Un défaut d’installation.
  •  Un entretien insuffisant.

Si la performance diminue, c’est qu’il y a une déperdition de gaz. Il peut s’agir d’un climatiseur monosplit ou multisplit, lequel comporte différentes unités dans chaque pièce de l’habitation. Toutes les unités font l’objet d’un diagnostic qui comprend un démontage.

Les vérifications préalables

L’expert qui intervient commence par couper le raccordement électrique avant d’intervenir sur le climatiseur, afin d’éviter tout accident. Une opération de maintenance classique est menée dans un premier temps.

  • Les filtres sont ôtés de leur support et nettoyés.
  • Il faut surveiller la pression au niveau du compresseur.
  • Après raccordement électrique, l’expert teste les températures de l’air sortant. Les données recueillies sont comparées aux données usuelles, dans le cadre d’un fonctionnement optimal.

Fonctionnement Climatiseur

Recharger le circuit froid

Le thermicien (frigoriste ou climaticien) est un expert habilité à extraire le fluide frigorigène du climatiseur, puis à le recharger. En effet, il s’agit d’un produit polluant qui ne peut être évacué sans respecter les normes.

L’expert identifie la source de la déperdition avant de réparer la clim. Il vide alors le climatiseur pour le recharger. Il apportera lui-même le stock nécessaire. Les particuliers n’ont pas le droit d’acheter eux-mêmes les produits, même si certains sont disponibles à la vente en ligne. Des amendes sont prévues en cas de non-respect des règles, pour les uns comme les autres.

Et après ?

Une fois que le gaz est éliminé par les soins de l’expert, il se chargera d’un recyclage, d’une régénération ou d’une destruction.

Le tarif de l’intervention comprend la main d’oeuvre, les frais de déplacement et le prix du fluide à remplacer. Le fluide récupéré sera recyclé conformément aux normes de sécurité et de respect de l’environnement.

Comment éviter les fuites ?

Un entretien régulier s’impose. Une maintenance peut être réalisée chaque année. Tout dépend de l’usage de chacun et du type de climatisation. Au moment des grandes chaleurs, certaines maisons doivent faire fonctionner la clim en permanence.

Mieux vaut prévenir les pannes. Pendant l’été, il arrive que les professionnels soient submergés par les demandes de maintenance et de recharge. En effet, c’est pendant ces mois d’utilisation intensive que l’on se rend compte d’un éventuel problème d’étanchéité. Il faut donc prévoir des délais de réparation plus longs à certaines périodes, selon la zone climatique.

Chacun peut régulièrement faire en sorte que les conditions d’utilisation soient optimales. Tout d’abord, il faut vérifier que l’air circule bien autour de la climatisation. Si besoin, vous éloignerez tous les obstacles qui se trouvent à proximité (meubles, objets). Une bonne ventilation garantit un fonctionnement plus durable. Les grilles de ventilation ne doivent pas se trouver derrière une paroi.

Il convient de faire un nettoyage au moyen d’un chiffon sec. Les bouches d’insufflation doivent être propres et non pas obstruées. Toute la surface de l’appareil devra être bien entretenue. Il en va aussi du confort de chacun, avec une température intérieure idéale.

En effet, la poussière accumulée dégrade la qualité de l’air. Si elle est très simple à supprimer par un entretien régulier, nous savons qu’il est plus difficile de l’ôter quand des particules grasses recouvrent les parois en plastique. Il ne faut pas se contenter d’un simple contrôle visuel, mais passer le chiffon sur la totalité des appareils.

Les opérations de maintenance plus poussées seront effectuées par un professionnel. Les filtres doivent être nettoyés en les plongeant longtemps dans l’eau chaude. Les vérifications de la pression et de la température de l’air sortant pourront également être faites régulièrement.

Conclusion(s)

En conclusion, il faut avoir à l’esprit que la clim offre un service qui nécessite des précautions. Les pratiques ont évolué par rapport à l’époque où les particuliers faisaient tout eux-mêmes. Il est préférable d’avoir un équipement assez récent qui corresponde aux normes actuelles. Cette mise en perspective vous permettra, le jour où vous envisagerez des travaux de rénovation, de respecter la réglementation thermique. Elle revoit régulièrement à la hausse les exigences en matière de conception bioclimatique. L’objectif est de viser une habitation à basse consommation. Il en va aussi bien de la préservation de l’environnement que de la facture d’électricité.

Pour la réparation d’une fuite, il faut faire appel à un expert habilité, auprès d’une entreprise certifiée. Le coût de la remise en marche optimale du système de climatisation comprend la maintenance, la livraison du stock de gaz, la récupération et l’évacuation, l’injection d’un nouveau produit adapté. Enfin, un contrôle technique final est effectué afin de s’assurer d’une remise en marche complète du climatiseur.

Si votre climatisation vous semble inadaptée, il est possible de la remplacer par une pompe à chaleur qui vous permet à la fois de vous chauffer en hiver et de refroidir l’air en été. Les filtres garantissent un air plus pur. Sachez que de nouvelles formules vous permettent aussi de rafraîchir l’air par le sol. Nous pensons par exemple à une nouvelle génération de parquets chauffants et refroidissants. Il s’agit bien sûr d’un projet d’aménagement conséquent, à garder à l’esprit pour des travaux futurs. Son intérêt réside dans le confort thermique, qui reste la préoccupation première des constructeurs. Le respect de l’environnement passe en effet par le bien-être et la santé de chacun.

Editeur