E073 – qu est ce qu une camera thermique

Caméra thermique : tout ce qu’il faut savoir

Nombreuses sont les réglementations concernant les dépenses en énergie du bâti. Ainsi, il apparaît important pour de nombreux propriétaires de pouvoir connaître leur consommation et de mesurer celle-ci. Pour se faire, la caméra thermique (CT) est un outil essentiel.

Mais comment fonctionne ce dispositif ? Vous aimeriez connaître les différents modèles ainsi que les critères les plus importants à prendre en compte pour choisir une CT adaptée à vos besoins ? 

Nous vous dévoilons toutes les informations utiles concernant ce dispositif ainsi que les nombreux avantages de disposer d’une caméra et de pouvoir ainsi réaliser une analyse thermographique.

Qu'est ce qu'une caméra thermique ?

Comment fonctionne le dispositif ?

La CT est un dispositif principalement utilisé dans 3 domaines :

  • La surveillance et la maintenance en industrie. 
  • Le contrôle des installations électriques. 
  • L’inspection des bâtiments. 

Les caméras peuvent même être utilisées dans les domaines de la médecine ou de l’alimentation. Mais comment les CTs fonctionnent-elles ?

Grâce au dispositif de la caméra infrarouge, vous serez capable de voir les ondes de chaleurs étant émises par les appareils de votre habitation. Vous pouvez facilement repérer les différences de températures grâce à leur échelle de couleur allant de :

  • Différentes nuances de bleu pour les équipements pas ou peu chauffant.
  • Aux différentes nuances de rouge et orange pour les équipements chauffant beaucoup.

La CT fonctionne par infrarouge et est définie à la fois par la résolution spatiale et par la résolution thermique, c’est-à-dire par le plus petit objet visible et la plus petite différence de température.

La caméra produit une courbe selon ces deux résolutions appelées MRTD (Minimum Resolvable Temperature Difference).

Les différents modèles

Vous trouverez sur le marché deux modèles de CT différents :

  • Les caméras thermiques avec capteur refroidi.
  • Les caméras avec capteur non refroidi

Chacun de ces modèles dispose de particularités différentes. Pour les CT avec capteur refroidi :

  • Capteur refroidi grâce à la cryogénie permettant d’éviter l’éblouissement par sa propre émission d’infrarouge.
  • Sensibles aux petites différences de température et permettent ainsi de détecter les zones de déperditions.

En revanche, pour les CT avec capteur non refroidi :

  • Fonctionnement grâce à la mesure de la variation d’un courant ou d’une tension en fonction de la température indiquée à chaque point du capteur.
  • N’ont pas besoin d’un dispositif de refroidissement.
  • Utilisées pour des mesures lointaines.
  • Moins onéreux et durée de vie plus longue.

Les critères de choix

Il peut être difficile de s’y retrouver parmi les différentes caractéristiques des CT. En effet, vous pouvez vous retrouvez face à types de critères :

  • Nombre de pixels.
  • Choix des objectifs.
  • Mise au point.
  • Plage thermique.
  • Réglage de l’émissivité.
  • Modes de visualisation.

Ainsi, il est important de connaître les critères importants à prendre en compte avant d’acquérir votre CT :

  • Le champ de visée horizontal et vertical (FOV) : il correspond à la dimension de l’écran par rapport à la distance entre l’objet et la CT et s’exprime en angle. Ainsi, plus l’angle est grand et plus l’objet sera visible. 
  • Le champ de visée instantané (IFOV) : Le IFOV définit la résolution de votre écran (il peut effectuer photo ou vidéo). Plus l’IFOV est petit et meilleure sera la résolution.
  • La taille du capteur : exprimé en pixel comme les appareils photo numériques. Plus il y a de pixels, meilleurs seront les détails de votre image.
  • La sensibilité thermique (NETD) : elle détecte la différence des températures et plus celle-ci est faible et mieux vous pourrez détecter les faibles variations.
  • La gamme des températures : elle définit les températures minimales et maximales pouvant être détectées.
  • Les modes de visualisation : le type d’appareil photo lié à la CT.
  • La mise au point : elle joue sur la netteté de vos photos.

Les avantages de l’analyse thermographique

Effectuer une analyse thermographique c’est pouvoir faire un diagnostic complet de votre maison et ainsi :

  • Détecter les zones de déperditions énergétiques.
  • Détecter les fuites, les zones d’humidité, d’eau ou de moisissures.
  • Détecter les problèmes de construction.

L’analyse thermographique est un outil exceptionnel pour diminuer les pertes de votre logement et ainsi bénéficier d’une meilleure performance énergétique. Les zones de déperditions de chaleur d’une maison sont en moyenne réparties ainsi :

  • La toiture (30 %).
  • Les murs (25 %).
  • Les fuites d’air (20 %).
  • Les vitres (13 %).
  • Le sol (7 %).
  • Les ponts thermiques (5 %).

L’analyse thermographique comporte de nombreux avantages :

  • Améliorer l’efficacité énergétique de votre maison et tout particulièrement de votre chauffage et ainsi réaliser des économies sur vos factures. 
  • Prévenir des dégâts causés par les infiltrations.
  • Permettre de mieux connaître votre habitat.

Les inconvénients de la thermographie

Vous serez néanmoins soumis à certaines obligations en ce qui concerne l’utilisation de la CT. En effet, celle-ci comporte quelques inconvénients :

  • Vous ne pouvez pas utiliser une CT à tout moment de l’année. Il faut environ 10° C entre l’intérieur et l’extérieur afin de réaliser une étude et éviter les temps de pluie, de neige, de vent et d’ensoleillement trop forts.
  • Vous devrez respecter une distance suffisante entre la CT et vos vitrages pour ne pas avoir de reflet.
  • Tout le monde n’est pas capable de pouvoir interpréter correctement les images provenant d’une CT. 

Pour toutes ces raisons, beaucoup de propriétaires préfèrent contacter des professionnels habilités pour effectuer les analyses.

Comment trouver des professionnels qualifiés ?

Depuis le 15 septembre 2012, le COFRAC (COmité FRançais d’aCcréditation) a activé la certification de thermographe du bâtiment. Cette certification est délivrée par l’organisme ABCIDIA et prouve les compétences du professionnel en bâtiment.

Le tableau des thermographes professionnels pourra vous aider à trouver des professionnels possédant la certification et ainsi pouvoir choisir le meilleur thermographe.

Attention, beaucoup de personnes peuvent également proposer leurs services sans être certifiées et vous risquez de vous faire arnaquer.

Combien coûte une analyse thermographique ?

Le coût d’une analyse thermographique varie selon le type d’analyse et la surface à étudier. Pour exemple et à titre indicatif pour une maison de 120 m2 :

  • Thermographie extérieure avec rapport commenté : 300 € HT.
  • Thermographie intérieure et extérieur avec rapport commenté et conseils pour améliorer l’habitat : 600 € TTC.

Il est également possible de réaliser une étude collective pour réduire les coûts. Comptez environ 100 € par appartement et de 600 à 700 € par HLM de 300 appartements.

Enfin, un diagnostic de plancher chauffant vous coûtera 80 € pour un appartement et 100 € environ pour une maison.

Editeur