E094 – quel chauffage rt 2012

Quel chauffage RT 2012 choisir pour une maison neuve ?

Vous l’aurez compris, les sources d’énergie deviennent de plus en plus rares et donc, de plus en plus onéreuses. La défiance actuelle envers l’énergie nucléaire accélère ce phénomène.

Conformément aux exigences de la RT 2012, l’enjeu est avant tout de réduire la consommation énergétique en privilégiant l’utilisation des énergies renouvelables tout en améliorant confort, bien-être et sécurité.

Voilà pourquoi aujourd’hui, dans les domaines de la construction neuve et de la rénovation, maîtriser les différents modes de climatisation compatibles à la RT est essentiel en amont de tout projet.

Il est important de connaître quelques-uns des modèles de chauffages compatibles à cette nouvelle règlementation.

RT 2012 : quel chauffage correspond le mieux à votre construction

Le solaire thermique

C’est un must pour ce qui est de la préparation de l’eau chaude sanitaire durant toute l’année et aussi l’été lorsque le soleil est bien présent.

En revanche, pour ce qui est du chauffage des intérieurs, il n’est que peu judicieux, puisque les besoins thermiques se situent essentiellement durant l’hiver, lorsque le soleil, même s’il est présent, est peu généreux.

Le chauffage au bois

Il est à privilégier très clairement pour les grands intérieurs, les grands immeubles, pour les chauffages de quartier connectés les uns aux autres, par exemple avec des installations de distribution à distance.

L’espace de stockage pour le matériau de chauffage est essentiel dans ce cas. Il faut de grands locaux pour contenir toute cette quantité de matière et cela engendre des coûts qui sont relativement plus onéreux qu’une autre installation.

La pompe à chaleur

C’est le moyen de chauffage le plus en vogue actuellement. Encore appelé PAC, ce dispositif peut s’utiliser dans pratiquement tous les bâtiments. Il prend relativement peu de place dans le local technique et ne nécessite que très peu d’entretien.

Toutefois, certains modèles de PAC comme le dispositif air/eau dont le principe consiste à prendre la chaleur contenue dans l’air, se révèlent être moins efficaces lorsqu’il fait plus froid et que le besoin de se chauffer est optimal. Ce qui peut poser un réel problème pour les maisons situées en altitude.

Quel est le système le plus avantageux ?

Tout d’abord, il faut savoir que les besoins en énergies ne sont pas les mêmes en fonction du logement. Quel que soit votre modèle de chauffe, solaire, PAC, électrique ou même chaudière à gaz, vous aurez à additionner le coût d’investissement avec celui du fonctionnement tout en prenant en compte l’évolution du prix de l’énergie sur du long terme.

Choisissez toujours des systèmes performants : pour le chauffage au bois, privilégiez une chaudière à combustion inversée labélisée flamme verte. Pour un modèle de PAC, sélectionnez-en en fonction du rendement.

Pourquoi intégrer une VMC dans sa maison ?

Si vous avez navigué sur des forums de construction, vous avez déjà dû lire toute sorte de commentaire sur la VMC simple ou double flux.

Une VMC ou ventilation mécanique contrôlée est un dispositif comprenant un moteur raccordé à des bouches d’aspiration dissimulée dans des pièces humides. Ces bouches aspirent l’air pour le rejeter à l’extérieur et créer ainsi un renouvellement permanent.

Ce qui permet d’évacuer l’humidité, les odeurs et les polluants présents dans votre maison et de limiter les déperditions en chaleur de près de 90%.

Pour plus de détails sur les principes de fonctionnement, les avantages et les inconvénients des différents modèles de climatisation VMC que vous pouvez utiliser chez vous pour plus de confort et de rapport qualité/prix, cliquez ici.

Avant de changer votre dispositif de chauffe, il faut d’abord s’assurer que l’isolation est performante : toiture, murs, menuiseries, etc. Prenez toujours le temps de vérifier la qualité de l’enveloppe de la maison.

Editeur