E100 – quelle climatisation pour un appartement

Clim pour appartement : les solutions pour rafraîchir son intérieur en été

Rien de tel qu’un climatiseur pour rafraîchir l’ambiance d’une habitation en été, par temps de grosses chaleurs. Mais comment s’y retrouver parmi toutes les solutions disponibles sur le marché ?

Si vous comptez en acquérir un, sachez que les choix qui s’offrent à vous seront fonction de deux grands paramètres : votre type de logement, et votre statut dans les lieux (locataire ou propriétaire). Bien sûr, d’autres critères devront aussi entrer en ligne de compte dans votre décision d’achat.

Quelle climatisation adopter pour un appartement ?

Habiter dans un immeuble : les contraintes à considérer

Par rapport à l’installation d’un système de rafraîchissement chez soi, habiter dans un immeuble implique plus de contraintes que de loger en maison individuelle :

  • Obligation de respecter les règles de copropriété, que l’on soit locataire ou propriétaire.
  • Possibilité (ou non) de modifier la façade du bâtiment. La pose d’un dispositif avec unité extérieure (climatiseur split), pouvant se voir refusée par la copropriété.
  • Nécessité d’obtenir une autorisation écrite du propriétaire (pour un locataire) ou bien de l’assemblée générale des copropriétaires (si l’on est propriétaire d’un appartement) avant de pouvoir installer certains modèles de climatiseurs.

Par contre, concernant la clim pour maison individuelle, en fonction de la surface et de la configuration des lieux (intérieurs et extérieurs), pratiquement toutes les options de refroidissement sont envisageables.

Enfin, avant d’appeler un installateur, renseignez-vous sur la réglementation locale, surtout si le bâtiment se trouve dans un site classé. Demander une autorisation préalable pourrait en effet être requis.

Appartement : les options liées à la climatisation

Les types de climatiseurs les plus utilisés en appartement sont les suivants : le monobloc, le monosplit et le multisplit.

Modèle monobloc

Le climatiseur monobloc est composé d’une seule unité contenant l’intégralité de son circuit frigorifique. Il fonctionne comme suit : il extrait l’air chaud au sein de la pièce et l’expulse à l’extérieur du bâtiment, via une gaine d’évacuation. Les modèles à filtres autonettoyants permettent de faciliter l’entretien de ce dispositif. Parmi ses principaux avantages :

  • Son installation ne nécessite pas de travaux.
  • Un 3 en 1 : rafraîchissement, déshumidification et filtration de l’air pour une seule pièce.
  • Un coût abordable.

Côté inconvénients, outre d’être assez bruyants, ils sont les moins performants des systèmes de climatisation.

Les climatiseurs monoblocs peuvent être :

  • Mobiles : montés sur roulettes ou posés directement sur le sol, ils se transportent facilement et se rangent aisément dans un placard.
  • Fixes : à placer sur le mur, en hauteur ou bien près du sol, ils affichent une performance bien meilleure que les monoblocs mobiles.
  • Réversibles : possibilité aussi bien de rafraîchir que de chauffer un petit volume.

Les dispositifs monoblocs conviennent surtout pour les surfaces de 10 à 30 m². Raison pour laquelle ils servent généralement de climatisation d’appoint. Pour les logements de plus de 30 m², l’adoption d’un climatiseur split devient incontournable.

Les splits-systems

Contrairement à leurs homologues monoblocs, les climatiseurs splits sont composés de plusieurs unités : une placée à l’extérieur du bâti (par exemple sur la façade), couplée à une ou plusieurs autres venant s’insérer dans le logement afin de le rafraîchir. On distingue ainsi :

  • Le climatiseur monosplit, qui ne comporte qu’une seule unité intérieure.
  • Le climatiseur multisplit, qui, lui, comprend plusieurs unités. Il convient à un grand volume et à un logement comportant plusieurs pièces.

S’il est plus silencieux et plus performant qu’une climatisation monobloc, le modèle split est aussi plus cher, le coût étant fonction du nombre d’unités composant le système. Son installation peut nécessiter des travaux plus ou moins importants. Aussi, nous vous recommandons de confier celle-ci à un professionnel qualifié.

Le dispositif split peut être mobile (uniquement pour les monosplits), mural, console (simple ou double flux, encastrable ou non), gainable (gaines camouflées dans les combles ou le faux plafond), cassette (modèle très performant, mais très coûteux).

Notons que les splits disposent également d’une option réversible.

Les climatiseurs réversibles

La climatisation réversible garantit aussi bien un chauffage qu’un rafraîchissement de l’air au sein du logement. Aussi appelée pompe à chaleur (PAC) air-air, elle se compose de deux unités :

  • Une première qui capte les calories de l’air à l’extérieur du bâtiment.
  • Une deuxième qui diffuse, au sein du logement, les calories venant du dehors ainsi captées.

On dit d’une PAC air-air qu’elle est réversible quand elle peut produire, en fonction des besoins, le froid ou le chaud. Résultats : elle rafraîchit les pièces en été, et les chauffe en hiver. Ses principaux avantages sont :

  • Une régulation thermique très précise.
  • Un gain de place, car c’est un appareil 2 en 1.
  • Une économie à l’achat, car acheter deux appareils distincts (climatisation et chauffage) revient plus cher.
  • Une exploitation de la chaleur (énergie gratuite et renouvelable) de l’air extérieur pour chauffer le logement.

Pour que ce modèle de climatiseur demeure performant en hiver, la température extérieure doit rester douce. Dans les régions sujettes au grand froid, l’ajout d’un autre système de chauffe serait requis.

La ventilation double flux : nos conseils

Afin d’améliorer le processus de renouvellement de l’air dans votre habitation, vous pouvez combiner la clim réversible à une VMC double flux. Ce système de ventilation permet, sans ouvrir les fenêtres, d’insuffler de l’air neuf dans le logement, et d’expulser l’air vicié vers l’extérieur. Sa particularité consiste en un accroissement du confort thermique au sein de l’habitat, en été comme en hiver. Il y renouvelle l’air tout en limitant, d’une part les déperditions de chaleur pendant la saison froide, et d’autre part les risques de surchauffe en cas de forte température, dans l’appartement. Et ce, à condition de confier les travaux de pose à un professionnel reconnu pour son savoir-faire. Bref, il permet d’optimiser le chauffage et le rafraîchissement de votre habitat.

Notons que pour maximiser leur performance, et faire des économies sur la facture d’énergie, la climatisation réversible et la ventilation double flux ne sont à installer que dans un bâtiment bien isolé et étanche à l’air.

Editeur