Energie & éco-construction

Maison bioclimatique : quelles sont les normes à respecter ?

Par Clémentine , on 19 août 2021 - 3 minutes de lecture
bioclimatique respecter.jpg

Une maison bioclimatique ou passive est une maison écologique. Elle est construite en tenant compte du climat et de l’environnement afin de limiter l’impact sur l’environnement. Ce type de construction assure un maximum de confort à ses occupants. Pour réaliser un tel habitat, certaines normes doivent être respectées et certifiées par des labels.

Le label HPE et la maison bioclimatique

Le label HPE (Haute Performance Énergétique) est celui qui atteste qu’une maison bioclimatique est conforme à un référentiel. Ce dernier implique des exigences thermiques et des performances énergétiques à respecter. Ce label qui a été créé en 1978 est une démarche qualitative qui tient compte de toutes les activités relatives à la conception, la construction et l’entretien d’un nouvel habitat.

Ce type de label a été reconduit en 2005 et peut donner droit à des primes et avantages (fiscaux ou financiers). Pour en bénéficier, votre bâtiment doit être performant sur le plan thermique et avoir une certification relative à la sécurité et la durabilité.

Le label HPE est un label public qui évalue la qualité globale du bâtiment. Il est attribué sur demande du maître d’ouvrage aux constructions ayant une consommation énergétique inférieure à 10 % de la consommation de référence. Depuis 2005, la consommation de référence est une obligation que toute nouvelle construction doit respecter.

label maison bioclimatique

Le label THPE et la maison bioclimatique

Le label Très Haute Performance Énergétique (THPE) est celui qui témoigne du niveau de performance énergétique global d’une construction. Ce niveau doit être au-dessus de celui exigé par la réglementation. Les critères peuvent être vérifiés à travers plusieurs modalités de contrôle.

Le label THPE justifie les consommations énergétiques primaires inférieures à 20 % de la consommation de référence RT 2005. Un bâtiment qui bénéficie de ce label affiche une faible consommation relative à l’utilisation du chauffage, de l’éclairage, de la climatisation et de l’eau chaude. Il utilise également l’énergie renouvelable qui assure une plus grande efficacité énergétique tout en réduisant l’empreinte carbone.

En dehors des bâtiments, certaines chaudières peuvent être THPE, c’est-à-dire que leur efficacité énergétique saisonnière dépasse les 92 %.

Les autres normes à respecter pour une maison bioclimatique

Le label BBC vise à fixer une limite de consommation énergétique qu’une maison neuve ne doit pas dépasser. Les maisons bioclimatiques répondant à cette norme sont tenues de respecter des mesures sur les usages primaires dans une habitation : ventilation, climatisation, éclairage, eau chaude sanitaire, chauffage. La limite maximale de consommation d’énergie est fonction de la situation géographique de l’habitation et de la surface habitable. La moyenne annuelle est de 50 kWh d’énergie primaire sur chaque mètre carré.

Il y a également la norme PassivHaus qui spécifie les caractéristiques d’une maison bioclimatique :

  • la consommation électrique annuelle du chauffage doit être inférieure ou égale à 15 kWh par mètre carré,
  • la maison doit être très étanche à l’air,
  • elle doit également être conforme à la norme ISO 9972 relative aux performances thermiques.

La maison bioclimatique doit également respecter la norme NF EN ISO 13790 qui porte sur le calcul des besoins d’énergie du chauffage et du refroidissement. Il existe aussi d’autres normes telles que le BEPOS, le label E+C, la RE 2020, etc. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous recommandons de consulter les sites spécialisés.

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.