Energie & éco-construction

Toiture monopente : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Par Thierry , on 14 juillet 2021 - 7 minutes de lecture
toit monopente

Vous êtes en train de choisir la forme de la toiture de votre maison ? La toiture monopente vous tente ? Pourtant, vous doutez de votre choix ? Une maison peut avoir différentes formes de toiture : elle peut avoir une toiture en pente, un toit plat, également appelé « toit-terrasse » ou un toit arrondi. Mais parmi les trois, ce sont les toitures en pente qui sont les plus utilisées en France. Elles sont souvent choisies en raison de leur grande efficacité en matière d’évacuation des eaux de pluie. Pourtant, comme dans toute chose, les toitures en pente peuvent avoir des inconvénients. Pour savoir lesquels, nous allons nous focaliser, dans cet article, sur les avantages et les inconvénients des toits monopentes.

Toit monopente : les caractéristiques

Comme nous l’avons dit plus tôt, il existe différents types de toiture d’une maison : les toits en pente, les toits arrondis et les toits plats. Malgré que cet article concerne la toiture monopente, il est important de connaître les caractéristiques principales des autres toitures en pente. En effet, il existe également différentes formes de toitures en pente : il y en a à quatre pans, à deux pans et à une seule pente ; celle qu’on appelle « monopente ».

Le toit plat et le toit arrondi

La toiture terrasse est un type de toit moderne. Elle est caractérisée par un seul pan horizontal. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la toiture terrasse dispose d’un système particulier pour permettre l’évacuation des eaux de pluie. Elle est horizontale et légèrement inclinée à moins de 15 degrés de pente pour éviter l’accumulation des eaux pluviales. Par contre, le toit plat doit être parfaitement étanche pour éradiquer les risques de dégâts des eaux pour la maison, tels que l’apparition des moisissures ou des champignons.

En ce qui concerne les toits arrondis, ils sont très rarement utilisés par les architectes et les propriétaires de maisons pour la seule et unique raison qu’ils peuvent recourir un savoir-faire d’une ultime précision. Et quand on parle d’architecture spécialisée ou personnalisée, il faut prévoir une assez grosse somme d’argent pour la réaliser. Pourtant, les toitures arrondies apportent de l’originalité et de l’esthétique atypique à une maison. De plus, elles permettent d’utiliser des matériaux de couverture innovants, tels que le zinc, le bac acier ou la tôle. Sans parler de l’énorme espace de comble qu’elles promettent.

Les toits à quatre pans et à deux pans

La toiture à quatre pans est un toit qui dispose de deux versants en trapèze sur sa longueur et de deux versants en triangle sur ses extrémités. Il s’agit d’un type de toit traditionnel à charpente complexe qui apporte de l’élégance à une maison. Les toits à quatre pans sont très faciles à entretenir et sont parfaits pour les maisons qui sont placées dans des zones ventées. Par contre, leur mise en œuvre peut requérir un prix assez conséquent.

Pour ce qui est des toits à deux pans, ce sont les formes de toiture les plus communes. C’est un type de toiture classique, le plus souvent connu pour son côté traditionnel, chaleureux et résistant aux vents. En plus, c’est un type de toit abordable pour tous les budgets. Leurs inconvénients ? Ce sont de manquer d’originalité et de favoriser l’accumulation des neiges.

Définition de la toiture monopente

La toiture monopente est une toiture qui ne dispose que d’un seul versant. Egalement appelée « toit en appentis », « toit en cul levé » ou « toit à long pan », elle se distingue de la toiture plate par le fait que son inclinaison doit être supérieure à 15 degré de pente. En fait, pour qu’un toit soit catégorisé parmi les toits à pente, il faut obligatoirement que le pan soit supérieur à 15 degré. Cette règle est également applicable pour les toits à quatre et à deux pans.

Ainsi, les toitures monopentes sont connus pour leur style contemporain et leur allure moderne qui s’adapte à tout type de bâtiment : industriel, commercial ou à usage d’habitation.

Toit monopente : les avantages

La toiture monopente possède 6 grands avantages. Ils concernent la construction, le prix, l’écoulement des eaux pluviales et des neiges, l’aménagement des combles, l’esthétisme et la durée de vie.

1.    La construction du toit monopente : simple et rapide

La charpente de la toiture monopente est la plus simple et la plus rapide à construire en raison de l’unicité de son inclinaison. En effet, elle nécessite moins de charges, de faitages, d’arêtiers, de pannes et de chevrons.

2.    Le moindre coût du toit monopente :

Le peu de matériaux requis permet également de réduire le coût de la construction de la toiture monopente. Toutefois, il est important de savoir que le prix de la toiture monopente dépend de la surface du toit, du type de couverture choisi, de la main d’œuvre et des accessoires.

3.    Un meilleur écoulement des eaux pluviales et des neiges

L’inclinaison unique de la toiture monopente permet d’évacuer plus facilement les eaux de pluie et les neiges. De plus, les toitures monopentes sont également très pratiques en matière d’isolation, car elles permettent de garder la chaleur en hiver et le frais en été. Bref, la toiture monopente est parfaite pour faire face aux intempéries.

4.    Un gain de volume et d’espace dans les combles

Contrairement à la toiture à deux pans, la toiture monopente procure un plus grand espace dans les combles. Ce serait donc parfait pour ceux qui manquent de surface ou qui veulent gagner plus de volume dans leur maison. Ils peuvent aménager plus facilement les combles.

5.    Un esthétisme au design particulier

Si vous cherchez l’originalité pour le toit de votre maison, la toiture monopente est celle qu’il vous faut. Elle vous permettra de vous démarquer des autres tas de maisons en pente, tout en accroissant les avantages qu’ils permettent.

6.    Une longue durée de vie

Le meilleur écoulement des eaux de pluie et des neiges permet d’optimiser la durabilité des toitures monopentes. La durée de vie des toitures monopentes peut même atteindre 50 ans, même plus si les matériaux choisis ont été de bonne qualité et adapté à l’utilisation du bâtiment.

Tous ces avantages vous semblent-ils tentant ? Attendez de voir les inconvénients.

Toit monopente : les inconvénients

Cet article a une mission précise : celle de tout vous dire sur les caractéristiques et l’efficacité des toitures monopente dans la plus grande impartialité. Maintenant que vous connaissez l’amont des avantages qu’elles procurent, il est temps de vous rendre compte de ses inconvénients. En effet, les toitures monopentes ont 3 grands inconvénients, à savoir :

  1. La soumission à des contraintes réglementaires strictes : la mise en œuvre de la toiture monopente, du toit plat ou de la toiture « bac acier» doit obligatoirement répondre à la réglementation des DTU pour les couvertures. Le DTU ou Document Technique Unifié à référencer dépend alors du type de la couverture, selon qu’il s’agisse d’une toiture en zinc, d’une toiture en tôles d’acier ou d’une toiture en ardoises.
  2. Le risque de débordement du système de drainage : comme toutes les eaux de pluie et les neiges s’écoulent sur une même gouttière, il est possible que celle-ci déborde en cas de forte pluie ou de forte neige.
  3. L’effet imposant qu’elle donne : la forme de la toiture monopente donne l’impression que le bâtiment a une taille imposante. Ainsi, cela peut donner un air monotone et nuire à l’esthétisme de la maison.

Pour conclure, vous devez savoir que tous les types de toits peuvent  être mis en œuvre avec tous les types de matériaux. Qu’il s’agisse de l’acier, du zinc, du bois ou des tuiles, les matériaux doivent être choisis en fonction des propriétés du bâtiment.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.