Energie & éco-construction

La liste des choses à ne pas oublier lors de la construction d’une maison

Par Thierry , le 19 juillet 2021 — 9 minutes de lecture
liste-chose-ne-pas-oublier-construction-maison

La construction de maison est une opération longue et parfois éprouvante, en raison des nombreux imprévus.  En effet, même si le projet est minutieusement préparé, quelques petits détails pouvant entrainer un coût supplémentaire (ou pas) peuvent échapper à notre vigilance, surtout si l’on construit une maison pour la première fois.

Pour éviter les imprévus et vivre une expérience à la fois riche et passionnante, voici une liste des points à ne pas oublier, et quelques conseils pour le suivi de la construction de votre maison.

Demandez un plan d’électricité à votre architecte

Lorsque l’architecte ou le constructeur a fini de concevoir les plans et les devis pour la construction de la maison, demandez à avoir un exemplaire du plan d’électricité. Certes, l’on ne peut être meilleur expert que le concepteur, mais la vérité étant que c’est vous qui allez habiter la maison, et c’est à votre confort qu’il faut penser.

Souvent quelques prises indispensables font défaut et les incorporer après les travaux de construction risque d’augmenter votre facture et rendre la maison disgracieuse. Donc, il vaut mieux prévoir et demander les plans à l’avance, et en discuter si besoin est.

Lorsque vous aurez le plan en mains, vérifiez les points suivants :

  • Y a-t-il assez de prises par pièces et par chambres ? Souvent deux prises suffisent pour une chambre, mais il en faut plus pour un salon, ou une espace de vie (salon salle à manger cuisine).
  • Dans l’emplacement de la future cuisine, le nombre requis de prises est-il suffisant?
  • Il ne faut pas oublier de mettre une alimentation électrique extérieure. Pour les soirées estivales en extérieurs, cela s’avère toujours pratique d’avoir une source d’électricité en dehors de la maison.
  • Des spots et des projecteurs sont souvent installés côté jardin et côté façade. Que ce soit pour la sécurité, pour l’esthétique ou pour être pratique, il ne faut pas oublier de penser aux lumières extérieures. Surtout pour les nocturnes qui aiment faire la fête ou des barbecues au clair de la lune.
  • Il faut aussi penser aux éclairages non standards : incrusté dans le plafond, dans les murs …, si vous en voulez dans votre future maison.

Le principe étant, il vaut mieux tout prévoir lors de la construction. Le prix de l’ajout d’une option au cours d’une rénovation dépasse largement le prix de l’ajout de l’option lors de la construction elle-même.

Demandez un plan d’évacuation et d’entrée des eaux

Dans la même suite logique d’idée, avoir une idée précise des entrées et des sorties d’eau est nécessaire. En effet, pour ceux qui veulent un frigo à l’américaine dans leur futur living ou dans les pièces de vie (cuisine, salle à manger et salon ouvert), il faut penser à l’arrivée d’eau supplémentaire.

Il faut penser à mettre une arrivée d’eau, ou un robinet dans le garage. Cela facilitera le nettoyage lorsque vous aurez envie de bichonner votre voiture. De même un robinet extérieur est aussi nécessaire pour pouvoir jardiner et arroser les plantes ou la pelouse.

Pour ce qui est de l’évacuation, même si l’on ne peut devenir expert pour tout, il vaut mieux avoir toutes les cartes en mains, surtout si l’on pense construire pour la vie (ne plus changer de maison). En effet, avec l’usure, des réparations s’imposeront dans quinze (15) voire vingt-cinq (25) années. D’ici là, ce sera peut-être la mémoire qui fera défaut. Il vaut donc mieux avoir les plans précis des arrivées et sorties d’eau (électricité, gaz …).

Des récupérateurs d’eau pluviale

Pour les adeptes de la protection de l’environnement, cela va de soi. Mais pour nous, qui ne connaissons pas encore les bienfaits et les avantages de la récupération des eaux pluviales, il faut savoir que l’on peut remplacer 50% des eaux utilisées quotidiennement par de l’eau de pluie. Ce sont les eaux utilisées pour jardiner, potager, arroser la pelouse, laver la voiture et pour certaines taches dont l’eau dont on a besoin n’a pas forcément besoin d’être potable.

Pour se faire, il faut juste mettre en place un adaptateur au niveau des gouttières et d’y connecter des collecteurs d’eau. Pour ceux qui sont disposés à investir un peu plus, l’on peut installer en amont, un circuit à part composé d’une cuve enterrée dans le jardin, de divers éléments et matériaux afin de brancher toutes les gouttières (circuit d’eau, tuyau,  pompe), et le robinet y afférant.

Pourquoi alors se priver ? Cela fera moins mal à votre portefeuille (facture d’eau réduite), et à l’environnement (moins de gâchis).

Pensez à fortifier les cloisons qui supporteront des meubles

Pour l’aménagement et la mise en place des cloisons, il ne faut pas oublier de mettre des plaques de bois derrière le placo des séparations qui supporteront des meubles.

En effet, pour les séparations par simple cloison (sans isolation), le placo seul ne peut pas supporter des meubles lourds. Alors pour ne pas être limité dans l’aménagement futur des pièces de vie (cuisine, salon, ou salle à manger) ou d’une chambre à coucher dont les murs doivent supporter le poids d’un meuble haut, s’il est possible de prévoir à l’avance les points où les meubles seront fixés, l’on peut placer des plaques de bois derrière le placo. Alors, il suffira juste de visser les meubles avec des vis spéciales bois pour la fixation.

Prévoir tout ce que l’on peut prévoir

Les conseils qui reviendront systémiquement seront qu’il faut prévoir et éviter une rénovation. Prévoir les travaux mêmes dans le futur évitera à votre portefeuille d’en souffrir et à votre maison d’en pâtir esthétiquement.

En effet, même si le budget n’est pas encore là pour les petites choses dont vous rêvez, il vaut mieux prévoir les lieux pour les accueillir et continuer les travaux plus tard, comparativement à construire seulement et s’atteler à une rénovation future. Le prix d’une rénovation dépasse largement le prix de l’inclusion du projet dans le plan initial. Donc il vaut mieux payer un prix pour installer les  matériaux d’accueils ou d’attente du projet, sans être obligés de les finir entièrement, que de partir dans un chantier de rénovation dans quelques années.

Ce sont par exemple les conduits pour:

  • une future cheminée. Pour les adeptes des cheminées, des poêles (à bois ou granulés), laissez la place et l’emplacement aux différents conduits. que ce soit pour des raisons de budget ou autres, il vaut mieux laisser une arrivée d’air et un conduit pour le jour où vous serez décidé;
  • une future suite parentale (douche attenante à la chambre à finir ultérieurement). Un raccordement d’eau (entrée et sortie) doit être posé sans pour autant devoir finir la future douche.

Il faut aussi penser à:

  • la ventilation pour le séchoir ;
  • une issue de secours en cas de danger ;
  • une pièce en plus ou  son emplacement si le budget ne le permet pas encore ;
  • l’installation d’un coffre fort dans la maçonnerie de Béton (Rez-de-chaussée, cave), car la tendance actuelle est aux murs fins grâce aux progrès technologiques en termes d’isolation ;
  • l’emplacement d’un détecteur d’incendie ;
  • la place du ou des radiateurs;
  • l’isolation selon les matériaux choisit pour l’élévation des murs de la maison.

Optimiser au maximum les niches et les espaces perdus

Les conseils qui reviendront systémiquement seront de voir loin dans le temps et de se projeter pour tous les types de cas.

Mais voici quelques conseils pour pouvoir optimiser chaque coin et recoin de la maison.

  • Ne pas remblayer l’espace sous l’escalier extérieur pour avoir une niche pour du bois de chauffage par exemple.
  • Utiliser l’espace sous l’escalier comme rangement, voire même comme une salle d’eau pour les invités. Ainsi, ils ne seront pas obligés d’aller dans l’espace privatif de la maison.

Ces conseils sont aussi valables pour l’aménagement extérieur. En effet, c’est la maison qui s’adapte au terrain et non le terrain qu’on adapte à la maison. Il est donc primordial d’optimiser les recoins existants pour l’aménagement extérieur. S’il existe des niches dues à la forme du terrain : terrain en forme de trapèze et maison rectangle, il existera des niches anguleuses. Il sera possible de les aménager en un lieu de culte par exemple (statue de la Sainte Vierge, du bouda, ou autres selon votre croyance). La création d’un aquarium, d’une fontaine sont aussi des options.

Il n’y a pas de guide type de la construction de maison, ou une liste exhaustive des choses à ne pas oublier sur un chantier de construction. Mais l’essentiel est d’essayer de tout prévoir et de s’imaginer habitant dans la maison,  utilisant la chambre, le salon, ouvrir les fenêtres, utiliser le garage etc. S’approprier totalement du projet, pour voir et planifier tout ce dont on aura besoin pour se sentir chez soi. Il suffira alors de lister toutes ces petites choses qui feront que l’on soi à l’aise et détendu, et de les incorporer dans les plans du projet afin que la construction de la maison et de ses espaces colle à nos envies et nos besoins. Il faut toujours avoir en tête qu’à terme, incorporer ses envies dans un projet de construction dans les plans du constructeur est moins cher que de les incorporer dans un projet de rénovation. De même corriger et rectifier des erreurs pèse plus lourd sur un budget, que de surveiller et de suivre les travaux sur le chantier. La base de la surveillance étant d’incorporer dans le contrat les détails convenus (choix du sol, des matériaux, nombres et qualités des prises, choix des fenêtres …), et d’inclure dans ledit contrat des articles sur les devoirs du constructeur, les garanties qu’il offre et les recours possibles en cas de non-conformité au plan arrêté et convenu.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.