Energie & éco-construction

Pourquoi faut-il bien entretenir une pompe à chaleur ?

Par Thierry , on 13 juillet 2021 - 8 minutes de lecture
Entretien de pompe à chaleur

Opter pompe à chaleur comme système de chauffage est un choix écologique et économique. Mais comme tout dispositif de chauffage, la PAC se dégrade et s’use. Les entretiens permettent de préserver son efficacité. L’entretien d’une pompe à chaleur est important pour préserver les performances du système. Le coût peut être conséquent selon le type de contrat d’entretien choisi. Mais les avantages à long terme sont intéressants.

Présentation d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur (PAC) sert de chauffage dans une habitation. Il fournit la chaleur durant les périodes de froid. Il peut également participer à la production d’eau chaude sanitaire. Ce système est une technique écologique. Il est à la fois économe et particulièrement efficace, si elle sa mise en œuvre respecte certaines règles et les normes en vigueur.

Cette installation propose une énergie propre et renouvelable dans l’immeuble. Elle utilise l’environnement comme source. Cela réduit donc les besoins en électricité de votre maison. Le principe du système consiste à récupérer la chaleur de son entourage direct pour la restituer à l’intérieur de votre logement. La collecte et la redistribution l’énergie s’effectue grâce aux composants de la PAC.

La PAC nécessite toutefois de l’électricité pour fonctionner. Vous aurez besoin de 1 kWh pour une récupération de 3 kWh. Elle réduit donc votre consommation au lieu de la supprimer. Malgré ce fait, elle reste un système écologique. Elle peut remplacer votre chauffage classique. Pour cela, vous devrez toutefois posséder une maison avec une isolation efficace.

Il existe différentes pompes à chaleur :

  • Les PAC à aérothermie :
    • La PAC air/eau
    • La PAC air/air
  • Les PAC à géothermie :
    • La PAC eau/eau,
    • La PAC sol/eau.

Cette installation se dégrade avec le temps. Des entretiens sont donc nécessaires pour garder l’efficience du système.

L’entretien de ce dispositif

L’entretien de la PAC présente un cadre réglementaire depuis l’application du décret n° 2020-912 en 2020. Avant cette date, les pompes à chaleur ayant une charge de fluide frigorigène de plus de 2 kg nécessitaient une maintenance réglementée. Cela équivaut à une PAC d’une puissance de 12 kW. Depuis le 30 juillet 2020, toutes les PAC d’une puissance de 4 à 70 kW doivent subir un entretien tous les 2 ans.

Les habitants de la maison seront responsables des dépenses liées à l’entretien. Cela s’applique pour les propriétaires et les locataires. L’obligation concerne les types de chauffage suivant :

  • Une pompe à chaleur à aérothermie (type PAC air/eau ou PAC air/air),
  • Une pompe à chaleur à géothermie (type PAC eau/eau ou sol/eau),
  • Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) thermodynamique. Il s’agit d’une combinaison d’une PAC air/air et d’une ventilation mécanique double flux.

Le non-respect de ces obligations vous expose au risque d’un refus d’indemnisation. Cela se produira en cas d’accident. Un bailleur pourra exiger le règlement de la somme des réparations à son locataire.

Les avantages liés à l’entretien de la PAC

L’entretien de la pompe à chaleur présente divers avantages. La vérification par un professionnel vous permettra de jouir des effets suivants :

  • L’augmentation de la durée de vie de votre PAC. Un nettoyage régulier et un contrôle permanent permettent l’identification des problèmes mineurs sur le système (état des pièces et des organes internes). Cela augmente les chances d’éviter les défaillances importantes. Vous divisez le risque de panne au moins par cinq. Cela vous évitera les réparations en hiver.
  • Un système entretenu conserve son efficience. Les performances optimales et un COP (coefficient de performance) constant stabiliseront votre consommation d’électricité. Cette stabilité se ressentira également dans vos factures. Vous réaliserez alors une économie sur le long terme.
  • L’entretien sert également lors d’une vente de votre habitation. Vous pourrez prouver l’état de votre PAC envers les acheteurs potentiels.

Un contrat pour entretenir la PAC

Un professionnel disposant d’une qualification spécifique est la seule personne habilitée à effectuer les réparations. L’article 16 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 définit cette obligation. Le contact d’un technicien qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement) reste donc recommandé.

Parmi les compétences requises, être frigoriste est un atout chez le professionnel. Cela lui permettra de comprendre le fonctionnement d’un appareil thermodynamique. Il pourra ainsi entretenir le chauffage et la climatisation de l’habitation.

Il est possible de recourir à un nouveau prestataire pour l’entretien. Dans ce cas, il est impératif d’effectuer une étude préalable. Il s’agit d’établir une fiche d’état des lieux. Cette procédure permettra à l’expert de détecter les anomalies et les problèmes du système. Elle est obligatoire avec ou sans contrats d’entretien.

En cas de non-conformité de votre PAC (selon la norme NF DTU 65.16), le professionnel peut refuser d’effectuer les réparations.

La visite biennale

La visite régulière d’un professionnel sert à évaluer l’état de votre PAC.

  • Elle permet d’analyser les données sur le fonctionnement. Cela concerne la vérification des températures du circuit de chauffage, des intensités, des organes de sécurités et d’autres composants de la PAC.
  • Le professionnel vérifiera la conformité de votre installation durant cette visite. Parmi les indicateurs de conformité, il vérifiera par exemple la concentration en glycol, l’étanchéité du circuit du fluide frigorigène.

L’installateur enregistrera toutes les informations reçues dans un carnet d’entretien. Il consultera les renseignements à chaque visite. Il devra également mettre à jour les données après chaque vérification du système.

Vous pouvez demander des conseils d’utilisations à votre chauffagiste. Cela peut concerner l’utilisation de votre PAC, de son optimisation ou de son remplacement. Une visite pour l’entretien de l’installation reste payante. Vous compterez environ 110 € à 200 € hors contrat. Vous exclurez les réparations et l’achat des pièces de ce tarif.

La présence d’un contrat d’entretien reste facultative. Toutefois, ce document agit comme un garant de sécurité. Il inclut des vérifications régulières et des interventions chaque année. Vous pouvez choisir une formule pour inclure les différentes dépenses ou non dans le prix du contrat. Cela peut concerner les déplacements du professionnel, de l’achat et du remplacement des pièces. Le prix dépendra de la formule choisie et de votre localisation. Cela peut aller de 150 € à 450 €.

L’auto entretien de la PAC

Vous pouvez effectuer des entretiens périodiques de votre PAC vous-même. En effet, il existe des gestes pratiques pouvant faciliter l’intervention des professionnels. Voici une liste des interventions possibles :

  • Vous pouvez effectuer le nettoyage et le dépoussiérage :
    • De l’unité intérieure de la PAC. Cela concerne les filtres à air.
    • De l’unité extérieure des PAC air/air ou air/eau. Vous enlèverez les feuilles et les poussières aspirées par le ventilateur.
  • Vous pouvez également vérifier le niveau d’eau et de pression du circuit de chauffage. Vous vous maintiendrez uniquement à une observation visuelle.
  • Une vérification régulière du tableau de commande sert à détecter les messages d’erreur.

Les coûts d’entretien

Le tarif de l’entretien de votre pompe à chaleur dépendra du type de la PAC, de la formule choisie et de votre zone géographique. La procédure normale reviendrait à recontacter l’entreprise ayant installé votre installation. Vous pouvez toutefois contacter d’autres prestataires. Une comparaison des prix et des avis serait la bienvenue.

Nous allons effectuer une estimation du budget à prévoir pour l’entretien de votre PAC selon le type et la formule.

  • Pour une pompe à chaleur air/air :
    • Visite hors contrat: de 110 € à 160 €.
    • Formule « liberté » : de 150 € à 180 €.
    • Formule « confort » : de 180 € à 220 €.
    • Formule « tout inclus » : de 220 € à 300 €.
  • Pompe à chaleur air/eau:
    • Visite hors contrat: de 140 € à 170 €.
    • Formule « liberté » : de 160 € à 200 €.
    • Formule « confort » : de 200 € à 280 €.
    • Formule « tout inclus » : de 280 € à 350 €.
  • Pompe à chaleur air/eau:
    • Visite hors contrat: de 140 € à 170 €.
    • Formule « liberté » : de 160 € à 200 €.
    • Formule « confort » : de 200 € à 280 €.
    • Formule « tout inclus » : de 280 € à 350 €.
  • Pompe à chaleur à géothermie (eau/eau ou sol/eau) :
    • Visite hors contrat: de 160 € à 200 €.
    • Formule « liberté » : de 180 € à 220 €.
    • Formule « confort » : de 220 € à 330 €.
    • Formule « tout inclus » : de 330 € à 450 €.

Il est normalement possible de souscrire à un contrat avec paiement mensuel ou paiement annuel. Les services dépendent du type de la formule :

  • La formule « liberté » inclut une visite annuelle pour l’entretien, les déplacements et la main d’œuvre pour les réparations. Une limite d’interventions existe.
  • La formule « confort » ajoute les remplacements de pièces principales usées de la PAC.
  • La formule « tout inclus » inclut toutes les charges liées à l’entretien de votre PAC.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.