Energie & éco-construction

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Par Clémentine , on 24 août 2021 - 8 minutes de lecture

Ces temps-ci, on entend souvent le terme maison bioclimatique, mais qu’est ce que c’est concrètement ? Pour y répondre simplement, c’est un mode de conception globale pour la construction d’une maison. Par définition, on parle de maison bioclimatique quand il s’agit d’une maison écologique profitant du climat et de son environnement afin d’y puiser son énergie de chauffage.

Le concept d’une maison bioclimatique

Une maison bioclimatique vise à la réduction de l’impact sur l’environnement tout en utilisant le maximum de ses ressources. En tenant compte des mots qui le composent : bio et climat, le bioclimatisme est l’acte de construire en prenant compte de la sensibilité écologique. Cet acte est aussi à la recherche de l’éco-performance. Il a un intérêt économique, car le concept est de réduire ou même de supprimer votre facture énergétique.

Les aspects d’une maison bioclimatique

Il faut savoir qu’il n’y a pas d’exemple typique de  maison biologique. Elle varie en fonction de sa situation géographique, du climat, de l’exposition solaire, de l’endroit, du relief et de la végétation ainsi que de ses avoisinants. Quand vous faites la conception d’une maison bioclimatique, vous devez considérer l’environnement naturel de votre parcelle. L’isolation est très importante même pour des matériaux d’origine naturels vraiment isolants dans le genre bois, chanvre, brique ou terre.

Ce genre de maison est écologique et s’appuie sur des ressources naturelles comme le soleil ou le bois afin de produire de l’énergie et se chauffer. Vous devez cependant optimiser vos plans et faire le bon choix concernant les matériaux et matériels. Voici quelques éléments à connaître en ce qui concerne une maison bioclimatique.

L’orientation de l’habitat sur le terrain

On peut dire que l’orientation est l’élément clé du bioclimatisme. En France, c’est la façade sud qui reçoit le plus de lumière rayonnante du soleil. De ce fait, on privilégiera les pièces de vie avec de grandes ouvertures de ce côté sud. Les pièces de nuit seront plutôt à l’Est ou à l’Ouest et les pièces de séjours ainsi que le garage du coté Nord, en limitant la taille des fenêtres. N’oubliez pas l’implantation de la maison sur la parcelle, surtout si elle présente une végétation existante. Une haie pourra par exemple protéger votre habitat du vent et un arbre des rayons du soleil.

Choisir les matériaux et équipements

Le choix de ces éléments est très important par rapport à la ventilation et l’isolation. Une maison bien ventilée et isolée pourrait se passer d’un système de chauffage et de climatisation. La terre, le bois, le chanvre, la brique, la paille, la ouate de cellulose, etc., sont aussi bien de bons matériaux naturels que de bons isolants thermiques par l’extérieur. Vous éviterez tout pont thermique et cela permettra une inertie de la chaleur en hiver et de la fraicheur en été.

En ce qui concerne les fenêtres, vous aurez besoin d’un minima de double vitrage ou même du triple. L’air sera bloqué entre les vitres de verre et fera office de barrage aux déperditions de chaleur. Par rapport à la ventilation, on vous recommande un système avec un échangeur de chaleur à double flux. La VMC qui va récupérer la chaleur de l’air à l’intérieur va l’utiliser pour réchauffer l’air provenant du dehors.

Les équipements les plus importants concernent la production de chauffage et d’eau chaude. Les pistes qu’il faut favoriser sont les poêles à bois, les capteurs ou panneaux solaires, la cheminée insert ou encore la géothermie.

La compacité des formes

Pour comprendre ce concept, il faut savoir que la chaleur de l’habitat se diffuse dehors par les surfaces en contact direct avec lui : les murs et le toit. Donc, plus la maison a une grande surface de murs et de toit, plus les échanges ainsi que les déperditions thermiques seront importants. Ce qui fait qu’une maison biscornue avec beaucoup de retraits et avancées est moins compacte.

La disposition des pièces

Pour utiliser le maximum de rayons solaires afin de chauffer au maximum votre habitat, privilégiez les ouvertures des pièces de la maison où vous vous trouvez le plus souvent en direction du soleil. La salle à manger et le salon tournés et ouverts du côté sud. En ce qui concerne les chambres qui n’ont pas besoin d’être très chaudes, mais chauffées quand même, on les mettra du côté est ou ouest. Les autres pièces de service feront face au Nord.

Avantages et inconvénients de la maison bioclimatique

La maison bioclimatique présente quelques avantages notables.

Des maisons saines avec une bonne ambiance de vie

Avec sa conception et l’absence des matériaux polluants, les maisons bioclimatiques sont très saines. Elles limitent les risques de troubles respiratoires et cardiaques. Elles vont préserver naturellement la santé de ses occupants tout en y ajoutant du confort. La qualité de vie y sera plus aisée.

Une maison économique

Une maison bioclimatique est moins coûteuse qu’une construction traditionnelle. Vous réaliserez une réelle économie sur le long terme. Sur le plan de la consommation, ce type de maison consomme jusqu’à cinq fois moins qu’une maison normale. Grâce à son architecture, la maison bioclimatique est naturellement chauffée et éclairée.

Une maison avec de la valeur

Une maison bioclimatique est une maison qui représente un investissement intelligent. Avec sa conception plus onéreuse, mais de plus grandes qualités et surtout ses faibles dépenses énergétiques, c’est une maison qui séduit beaucoup de monde. En effet, si vous avez le projet de revendre ou louer, elle aura une valeur plus élevée qu’une maison traditionnelle.

La maison qui donne de la valeur à l’artisanat

Pour concevoir une maison bioclimatique, le mieux serait de faire  appel à des entreprises de sa région d’origine (avec un savoir-faire unique). Cela va réduire les énergies grises tout en valorisant les artisanats précieux qui travaillent bien malgré eux dans l’ombre des grands constructeurs de bâtiment traditionnel.

Quelques inconvénients d’une maison bioclimatique

Il est vrai qu’une maison bioclimatique présente beaucoup d’avantages, mais elle n’est pas non plus dénuée d’inconvénients.

Une maison avec un prix plus élevé à la construction

Une maison bioclimatique a un prix de construction plus élevé du fait qu’elle utilise des matériaux de qualité et surtout naturels. Dans ce genre de construction, il n’est pas possible de minimiser les coûts et rogner sur la qualité des matériaux ou des composants.

Une maison avec un plan particulier

La maison bioclimatique doit avoir un plan particulier pour qu’elle puisse utiliser les ressources naturelles de l’environnement qui est à disposition pour réduire la consommation énergétique. Elle doit donc être imaginée et conçue par de véritables professionnels. On peut dire que le plan rêvé d’une maison peut être chamboulé par le respect des aléas de l’environnement où elle est construite. Effectivement, c’est la maison bioclimatique qui doit s’adapter à son environnement en non le contraire.

Maison bioclimatique et BBC

La plupart du temps, on associe la maison bioclimatique avec la BCC. Leur concept est différent. Le BBC se base surtout sur la consommation énergétique de l’habitation. Vous devez l’augmenter pour réaliser des économies d’énergie. Elle est exprimée en kW/h au m² et est calculée à l’année. Afin de respecter les contraintes, vous pouvez adopter la technique d’une construction bioclimatique. Une habitation devient BBC en passant par une isolation renforcée et l’installation d’une pompe à chaleur.

Le bioclimatisme est un concept qui consiste à concevoir une demeure en y associant l’environnement. L’objectif est d’avoir une température environnante agréable pendant toute l’année, été comme hiver. C’est l’ensemble de l’architecture de l’habitation qui est concernée : orientation, matériaux, distribution des chambres, etc., pour ne plus avoir recours à des systèmes de chauffage et de climatisation.

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.