Energie & éco-construction

Charpente à fermette : avantages et inconvénients

Par Clémentine , on 2 août 2021 - 7 minutes de lecture
Charpente à fermette

La charpente est un élément indispensable d’une maison. Les toits de la maison s’y reposent et les évacuations d’eaux de pluie en dépendent. Son installation doit être bien exécutée pour la sécurité de la maison et des gens qui y vivent. Il existe différents types de charpentes. Avant de décider quelle charpente choisir, il faut bien les connaitre. L’une d’elles est la charpente à fermette.

Quelles sont les caractéristiques d’une charpente à fermette ?

La charpente à fermette est aussi appelée charpente industrielle. C’est une toiture moderne provenant des États unis qui lui confère son nom de charpente américaine. En France, elle existe depuis les années 1970, et utilisée dans plus de 70 % des maisons. Ce type de toiture est préfabriqué en usine de façon industrielle et non sur mesure, fait à partir de bois et dérivés de bois. Elle est surtout faite en sapin ou en pin épicéa. Les bois ont une faible épaisseur. Les fermettes constituent les éléments fondamentaux de la charpente.

Ayant une structure robuste, la charpente à fermette est posée sous forme de triangle. Elle dispose de fixations en métal faites en aciers galvanisés ou en inox. Ce sont les connecteurs métalliques. Ils permettent aux bois de s’assembler. Pour empêcher la charpente de se renverser, il dispose d’éléments de contreventement et d’anti-flambage sur la charpente. Ces toitures sont placées les unes à côté des autres sur les murs ou les poutres des maisons. Leur espacement est de 60 cm, 90 cm ou 120 cm selon le type de couverture et l’emplacement de la charpente.

La charpente à fermette se compose de 3 éléments essentiels :

  • L’arbalétrier : c’est sur cet élément que reposent toutes les charges de la toiture et les compressions
  • L’entrait : il se place en horizontale et il est important pour les efforts de traction
  • La fiche et la contrefiche

Quels sont les avantages d’une charpente à fermette ?

En France, plus de 70 % des maisons sont construites à partir de charpentes à fermette. Cet intéressement pour ce type de charpente provient de ses nombreux avantages.

Légèreté et gain de temps :

Les charpentes à fermette sont fabriquées à partir de bois de faible épaisseur. Leur épaisseur est en général de 36 mm ou 45 mm. Ce qui lui procure sa légèreté par rapport aux charpentes traditionnelles. Ce type de charpente ne nécessite pas de pannes et de chevrons. Il est facile à traiter et l’installation est accélérée. Il faut juste faire un assemblage des fermettes à l’aide des connecteurs métalliques lors de l’installation.

Facilité d’installation :

L’installation d’une charpente à fermette est facile par rapport à la charpente traditionnelle. Elle ne nécessite pas de techniques ni de connaissances particulières. Comme il s’agit de bois de faible épaisseur, il est beaucoup plus facile de le manier et de le poser.

Coût minimisé :

Le choix pour une charpente à fermette est une bonne option au niveau du prix. Les coûts liés à l’installation sont minimes. Par rapport aux autres types de charpentes (charpente traditionnelle et charpente métallique), elle est moins chère et sa mise en œuvre ne demande pas beaucoup d’investissement. Les matériels sont à la portée de tout le monde et les bois utilisés sont bon marché. Les constructeurs obtiennent un meilleur rapport qualité-prix.

Solidité :

Les charpentes à fermette sont fabriquées à partir de bois. Ils sont solides et peuvent supporter une charge jusqu’à 150 kg par m². Qu’il s’agisse d’une maison en ville ou à la campagne, la charpente à fermette s’adapte à tout type d’habitation. Elle peut être installée dans une maison d’habitation, dans un bâtiment commercial ou industriel. Les bois utilisés sont traités avant leur fabrication pour leur procurer cette robustesse.

Quels sont les inconvénients d’une charpente à fermette ?

L’utilisation d’une charpente à fermette présente certains inconvénients qui ne doivent pas être négligés. Avant de choisir cette structure, il est important de le savoir.

Structure sensible :

La charpente à fermette est une structure qui peut être sensible. Faite à partir de bois, il faut faire attention à l’humidité. Le niveau d’humidité ne doit pas dépasser les 22 % pour ne pas être détérioré. Il n’est pas possible de faire une installation en temps de pluie. Certaines précautions doivent être prises par le propriétaire pour les insectes, les moisissures et les champignons. Comme il s’agit de structure en bois, il est primordial de faire attention au feu pour ne pas causer un incendie. Un traitement du bois tel un traitement antifongique et insecticide est à prévoir. Un entretien doit être effectué tous les ans pour vérifier l’état de la toiture et connaitre si aucune ferme n’est brisée. Si c’est le cas, le charpentier doit tout de suite procéder à un changement pour ne pas s’attendre à un écroulement.

Inexistence de combles d’aménagement :

La forme de la charpente à fermette empêche l’aménagement des combles. Si le propriétaire désire créer une pièce de vie sous la charpente, ce n’est pas faisable. Ce type de charpentes est surtout destiné aux maisons avec un comble perdu. Si le propriétaire souhaite avoir un espace, il doit restructurer la maison en coupant les fermes ou en plaçant des planches adjacentes. Sa hauteur sous plafond est basse à cause de la pente et certaines pièces de bois qui prennent trop de place. Il n’est pas possible d’avoir une surface horizontale pour faire du rangement. Pour la décoration, le plafond ne procure pas le même charme qu’une charpente traditionnelle avec des poutres.

Utilisation d’un appareil de levage :

Les charpentes sont installées à haut niveau. Pour leur mise en place, un appareil de levage est indispensable.

Comment installer une charpente à fermette ?

L’installation d’une charpente à fermette est facile et simple. Il suffit d’avoir des connaissances en bricolage et en maçonnerie. Pour son installation, le charpentier doit suivre quelques étapes.

En premier lieu, les fermes doivent être assemblées. Puis, il faut les reposer sur les emplacements avec un appareil de levage et mettre en œuvre les liaisons. S’il s’agit d’une toiture droite, il faut les mettre sur l’extrémité. Pour une toiture en L, il faut les mettre par la croupe. Un ajustage des entretoises est ensuite nécessaire. Pour finir, il faut poser les pièces pour l’ossature.

Comme il s’agit de pièces en bois, il est très important de les stocker dans un endroit sec pour éviter l’humidité. Elles ne doivent pas toucher le sol et être posées de manière verticale.

Quel budget prévoir pour une charpente à fermette ?

Le choix d’une charpente à fermette nécessite un peu de budgets. Elle revient moins chère qu’une charpente traditionnelle et permet de faire des économies. Avant son installation, quelques éléments doivent être pris en compte, à savoir la forme de la maison à couvrir, sa taille, les pentes du toit, la restructuration à faire pour l’installation d’un comble dans le futur.

Le coût de l’installation dépend également de la nature de la construction. Il est impératif de savoir s’il s’agit d’une maison à rénover ou d’une maison neuve. S’il s’agit d’une maison à rénover, le prix de la charpente est estimé à 130 € à 250 € le m² (main-d’œuvre comprise). Pour une maison neuve, le prix est compris entre 70 € à 120 € le m².

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.