E007 – audit thermique

Tout ce qu’il faut retenir concernant l’audit thermique

De plus en plus de Français sont soucieux de leur consommation d’énergie et sur un plan plus large à leur impact sur l’environnement. En effet, le réchauffement climatique et l’émission de gaz à effet de serre qu’il entraîne devient une problématique majeure dans notre société actuelle. Quelles dispositions peut-on alors prendre pour calculer et ainsi mieux gérer sa consommation ?

De nombreuses études et diagnostics sont aujourd’hui proposés aux professionnels comme aux particuliers afin d’étudier leur maison ou leur local et ainsi pouvoir mieux adapter leur consommation. C’est notamment le cas de l’audit thermique. Mais en quoi cela consiste et par qui peut-il être réalisé ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce type d’expertise.

En quoi consiste l’audit thermique ?

L’audit thermique s’inscrit dans une démarche d’analyse énergétique. Il peut être utilisé avant des travaux de rénovation ou lors de la construction d’une maison. Il permet de calculer la consommation énergétique, mais également de trouver des solutions pour moins consommer en se basant sur une méthode de calcul TH-C-E-ex.

L’examen se déroule généralement en trois étapes :

  • Le constat.
  • L’analyse.
  • Les préconisations.

Il permet d’étudier cinq pôles énergétiques majeurs :

  • Le chauffage.
  • L‘eau chaude sanitaire (ECS).
  • La ventilation.
  • L‘éclairage.
  • Les auxiliaires (autres consommations domestiques).

audit thermique

Quelle est l’utilité d’un tel diagnostic ?

Ce type d’examen s’adresse principalement aux personnes souhaitant :

  • Entreprendre des travaux de rénovation ou de nouvelles constructions et ainsi visualiser le coût des investissements.
  • Faire des économies sur leurs factures et améliorer le confort de leur habitat notamment grâce à une meilleure isolation.
  • Valoriser un bien sur le marché immobilier.
  • Obtenir un label de performance énergétique et ainsi pouvoir prétendre à des aides financières de la part de la région ou de l’État.

Suite à ce diagnostic, vous pourrez connaître l’état actuel de votre consommation, le coût de l’investissement pour améliorer et optimiser votre bien et également des conseils sur le matériel à acquérir pour cela.

Est-ce obligatoire ?

Aujourd’hui, il est indispensable et donc obligatoire de fournir un diagnostic de performance énergique (DPE) lorsque vous vendez ou louez un bien. Le DPE s’inscrit notamment dans le cadre des réglementations européennes afin de réduire la consommation énergétique et de limiter les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Ce diagnostic est valable 10 ans.

La lecture du DPE se fait grâce à deux étiquettes possédant 7 échelons allant de A à G :

  • L’étiquette énergie renseignant la consommation primaire.
  • L’étiquette climat renseignant sur les émissions de gaz à effet de serre.

En ce qui concerne les constructions, elles sont elles soumises à la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Le RT 2012 est soumis à tous les permis de construire et possède 3 exigences majeures :

  • L’efficacité énergétique du bâti.
  • La consommation énergétique.
  • Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés.

Qui peut réaliser l’étude ?

Les audits thermiques doivent être réalisés par des professionnels satisfaisant à différents critères :

  • Une compétence pouvant être attestée par une formation, un diplôme dans le domaine des techniques du bâtiment et d’une expérience professionnelle dans un BET.
  • Ils doivent être indépendants et impartiaux (sans lien d’intérêt avec les parties).
  • Ils doivent posséder une assurance de responsabilité professionnelle.

Ces professionnels peuvent se déclarer auprès d’intermédiaires immobiliers ou auprès de notaires afin qu’ils puissent recourir à leurs services pour toute étude que ce soit pour une construction ou des travaux de rénovation.

Editeur