E052 – etude thermique

Les tenants et aboutissement de l’étude thermique

Depuis janvier 2013, tout projet de construction ou de rénovation doit respecter la RT 2012. Pour ce faire, une étude thermique est nécessaire et obligatoire. Son but ? S’assurer, dès la conception, que les futurs bâtiments posséderont les qualités requises pour répondre aux exigences d’efficacité qu’impose la réglementation en vigueur.

L’efficacité énergétique est au cœur de ce process, elle garantit le confort intérieur en toutes saisons, sans pour autant transformer votre maison en gouffre à thermique. Qu’il s’agisse d’isolation ou de choix d’équipements, tout est passé au crible pour simuler et optimiser votre future consommation.

L’appel à un bureau d’études thermiques est nécessaire et obligatoire. Seuls des spécialistes peuvent prendre en charge ces projections et ces calculs.

Passons en revue les points sur lesquels porte cette étude thermique et ce qu’elle met en avant.

Construction ou rénovation ?

Pour débuter tous travaux, l’obtention d’une attestation RT 2012 est nécessaire. Elle doit attester du fait qu’une étude thermique a bien été effectuée, comme le requiert la RT 2012. Sans attestation, pas de travaux !

Une autre attestation sera remise en fin de chantier prouvant que le cahier des charges a bien été respecté pendant l’exécution des travaux. Le bureau d’études aura donc un rôle en amont et en aval de la construction.

Pourquoi faire une étude thermique ?

Dans le cadre d’une rénovation, elle tiendra compte des matériaux et des équipements choisis. Le niveau d’efficacité requis dans ce cas est relatif à l’efficacité intrinsèque des matériaux eux-mêmes. Ils doivent répondre aux normes de production, mais aussi de protection attendus par la RT.

Pour ce qui est d’un projet de construction, l’étude vise à réaliser une modélisation pour pouvoir simuler chaque aspect que l’on veut étudier en détail. Dans ce cas, une simulation thermique dynamique permet de visualiser et d’éprouver tous les points sensibles qui peuvent être décelés. En fin de chantier, l’étude thermographique, réalisée à l’aide d’une caméra thermique, viendra vérifier le respect du cahier des charges et l’efficacité thermique du bâtiment. Ce test se réalise en chauffe pour vérifier son étanchéité à l’air, gage de confort quelle que soit la saison. Même si la conception est conforme aux attentes de la RT, il est possible de bénéficier de conseils thermiques de la part du bureau d’études thermiques en charge de votre bâtiment pour en optimiser divers aspects.

Si vous vous demandez pourquoi faire une étude thermique, sachez qu’elle est imposée dans le cadre de la RT 2012, elle-même découlant de la loi Grenelle sur l’environnement et la réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Le but est d’améliorer le parc immobilier français du point de vue de l’efficience énergétique. Le secteur de la construction étant très énergivore, la nécessité d’encadrer sa production était nécessaire. Les attentes en termes de résultat visent à réduire l’impact de notre habitat sur notre environnement. D’où l’importance d’une telle réglementation thermique.

De fait, dans le but de juguler les pertes, une étude thermique est devenue obligatoire avant l’obtention d’un permis de construire. Elle doit attester de la faisabilité et de l’efficacité de l’ouvrage à venir.

étude thermique

Le BET

C’est le bureau qui réalise l’étude thermique. Ce type de société possède un haut niveau d’expertise en ingénierie et procède à une batterie de calculs très complexes afin d’obtenir des résultats très précis. Les techniciens capables de faire cette étude sont à même de simuler et de projeter le rendu de tout projet, qu’il s’agisse de rénovation ou de création.

Il viendra insérer au mieux vos plans dans leur environnement en vous permettant de tirer parti des conditions et de la localisation de votre projet. Le BET permet d’envisager différentes possibilités et de ne retenir que la solution la plus rentable.

Ce temps et cette énergie investis vous permettront de jouir d’un habitat confortable du point de vue de la température. Un des critères les plus importants sur lesquels portent tous ces calculs, c’est la température intérieure de confort (TIC). Elle doit assurer des écarts minimes entre été et hiver. La TIC doit surtout permettre de ne solliciter les équipements de régulation thermique qu’au minimum. En prêtant une attention particulière sur la qualité et l’étanchéité du bâti, on cherche à diminuer au maximum les besoins en termes de régulation thermique.

C’est là tout le rôle du BET, anticiper et réduire les besoins énergétiques en optimisant la conception. En plus de la qualité de la réalisation, les équipements de maison sont également soumis à l’étude. Qu’il s’agisse du chauffage ou de la production d’eau chaude par exemple, chaque appareil doit délivrer un haut rendement.

Là encore, la modélisation et la simulation permettent d’optimiser cette efficience en proposant le recours à l’emploi d’énergie renouvelable. Depuis la pose de panneaux solaires jusqu’à la mise en place de pompe à chaleur par exemple, tout un panel de possibilités s’offre à vous pour réduire l’impact écologique de votre maison.

Vous l’aurez compris, le bureau d’études qui fait votre étude thermique doit être à la hauteur de vos attentes et des exigences édictées par la RT 2012. Assurez-vous de faire appel à des professionnels qualifiés et sérieux.

Bbio/Bbiomax/Cepmax

Ces trois critères sont les principaux de l’étude. On va analyser les besoins bioclimatiques d’une construction et la consommation d’énergie primaire qui en découle. En optimisant la conception même du bâti, on va réduire la Cepmax.

Le travail sur l’orientation des différentes parties de votre futur bâtiment, va permettre de profiter au maximum de ce que la nature peut fournir en termes de besoins. En positionnant un garage au nord, par exemple, et l’espace de vie au sud, on va bénéficier d’une luminosité accrue dans les espaces où c’est nécessaire et économiser sur l’éclairage. De même pour l’emploi de baies vitrées, leur surface ne doit pas dépasser un certain ratio. Elles offrent la possibilité de jouir de l’ensoleillement, mais elles peuvent représenter un pont thermique (déperdition potentielle de chaleur, surutilisation du chauffage).

Il en va de même pour l’isolation, la simulation permet le choix optimum pour ce qui est des matériaux. Selon la région dans laquelle on opère, certaines solutions seront à privilégier pour obtenir un ouvrage répondant non seulement à la RT 2012, mais permettant aussi de ne pas solliciter les équipements outre mesure (chauffage, climatisation). Même si ces derniers sont choisis pour leur efficacité, le fait de ne les utiliser que dans la limite du raisonnable permet des économies significatives.

Cependant, des différences entre les résultats de l’étude thermique et la réalité peuvent apparaître. Les calculs sont basés sur un mode de fonctionnement standard, tenant compte des périodes d’absence en journée (horaire de travail), des périodes de sommeil aussi bien que des différentes saisons et leur temps d’ensoleillement. Selon votre rythme de vie et votre façon faire, des écarts peuvent se faire sentir entre la théorie et la pratique. Si c’est le cas, ne croyez pas vous être fait arnaquer ! Les calculs sont basés sur une occupation ‘’standard’’, alors que nous sommes tous des cas particuliers.

Quoi qu’il en soit, soyez sûr que cette étude sera rentable pour vos factures. Vous noterez qu’elles ne crèvent plus le plafond comme cela peut être le cas dans un logement vétuste ou mal conçu. Dans ce cas, on fait rimer confort, écologie et économies.

Des objectifs toujours plus ciblés

La RT 2018 entend renforcer les objectifs de préservation de l’environnement et de la réduction de consommation énergétique. La maison de demain sera encore plus écoresponsable. On comprend donc pourquoi les études thermiques sont si importantes. Elles permettent d’optimiser la conception de tout projet avant même de commencer les travaux et d’éviter ainsi les erreurs de conception ou les manquements à la réglementation en vigueur.

Les progrès réalisés en termes de modélisation informatique permettent des simulations toujours plus précises et fines. Le fabuleux outil de référence qu’elle représente offre aux architectes des solutions de plus en plus poussées techniquement et de plus en plus inscrites dans cette logique de préservation environnementale. Il ne s’agit plus de modéliser votre maison pour que vous puissiez vous projeter, mais pour vérifier et optimiser son efficacité et son confort thermique.

Les bâtiments du futur devraient atteindre l’autosuffisance énergétique grâce à tous ces efforts et ces progrès mis en œuvre dès aujourd’hui. Les possibilités sont grandes et les perspectives intéressantes. Imaginez un logement où le chauffage est délivré automatiquement et alimenté par les tuiles photovoltaïques de votre toiture.

La domotique s’invite également dans nos logis pour permettre une gestion centralisée et automatisée de tous les facteurs susceptibles d’influencer sur la consommation. L’ouverture et la fermeture de volets par exemple, peut être programmée en fonction de la luminosité désirée. Idem pour la ventilation ou le chauffage qui ne se déclenche qu’en fonction de la programmation que vous en aurez faite. Autant d’outils pour inscrire la maison de demain dans le respect le plus total de la planète. Le logement ‘’propre’’ est un des enjeux majeurs des années à venir. Le but est d’obtenir des constructions respectueuses de l’écosystème dans lequel elles sont implantées et dans la pérennité de nos ressources d’énergie en les économisant au maximum.

Le rêve de la maison intelligente est à portée de main et c’est grâce à de mesures telles que la RT 2012 que tout ceci sera rendu possible.

Le rôle du bureau d’études thermiques sera alors plus important et plus décisif que jamais sur les prises de décisions et les choix des matériaux et techniques pour atteindre cet objectif. Le parc immobilier existant devra subir une rénovation totale pour lui aussi répondre aux nouvelles exigences réglementaires. 

C’est un défi de taille, à la hauteur de l’ampleur des travaux !

Editeur