E125 – rt 2012 mesure consommation

Comment la RT 2012 permet-elle de calculer les dépenses en énergie ?

Depuis 2012, la Réglementation Thermique  RT 2012 impose de procéder à une réduction accrue de la dépense prévue en énergie primaire. Des calculs doivent donc être effectués par des thermiciens agréés au cours d’une étude thermique. L’objectif est de limiter toujours plus les déperditions. Une maison se doit d’avoir la plus grande efficacité énergétique possible. Il s’agit de concevoir des bâtiments de façon à recourir le plus possible aux énergies renouvelables, afin de limiter l’utilisation de l’électricité issue du nucléaire.

La RT 2012 est plus exigente que la RT 2005, mais elle l’est moins que ne le sera la RT 2018. La RT 2012 est applicable à toute construction neuve d’une surface supérieure à ou égale à 50 mètres carrés. Pour les projets de rénovation et d’extension, c’est la RT existante qui s’applique.

Trois calculs réglementaires pour une surface supérieure à 100 m2

Seul le premier indice est pris en compte pour les surfaces comprises entre 50 et 100 m2.

  • La conception bioclimatique est mesurée au moyen de l’indice bbio, qui signifie « besoin climatique ».  Le parc immobilier est en train de subir une transformation d’envergure avec le développement de nouvelles pratiques pour des consommations alternatives (solaire, éolien, gaz naturel). En effet, l’enveloppe du bâtiment, à savoir son isolation d’ensemble, est faite au moyen de matériaux plus diversifiés que par le passé. La filière béton s’inquiète d’ailleurs de l’évolution des normes, car elle craint une augmentation du coût de construction.
  • Le coefficient d’énergie primaire CEP. Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la consommation des équipements de ventilation, chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire ECS… ne doivent pas dépasser le seuil de 50 kWh par mètre carré et par an. Ces équipements doivent donc être performants, c’est-à-dire qu’ils doivent rendre un service maximal en consommant le moins possible d’électricité. 
  • La température intérieure conventionnelle TIC est évaluée par la méthode de calcul Th-BCE 2012. Les facteurs solaires et de transmission lumineuse sont pris en compte séparément. Ce calcul garantit une température intérieure ne dépassant pas 26° C lors des périodes de canicule. De nouveaux types de vitrages garantissent une température plus agréable et un éclairage d’une intensité lumineuse mieux maîtrisée.

RT 2012 : mesure de la consommation énergétique

Quand faut-il faire une étude thermique pour respecter la norme imposée par la RT 2012 ?

L’objectif est de construire une bâtiment à basse consommation, sous le seuil de 50 kWh d’Énergie Primaire (EP) par mètre carré et par an. Des variations existent en fonction du lieu et de l’altitude du logement. Les exigences futures continueront d’abaisser ce seuil, qui était auparavant fixé à 250. Certains bâtiments réussissent la performance d’atteindre le chiffre zéro. Ils ont une consommation dite « passive » puisqu’ils produisent au moins autant qu’ils ne consomment d’EP.

Tout projet de construction doit en passer par le stade de la simulation thermodynamique afin de garantir une conception bioclimatique. 

La première étude sera faite avant le début des travaux. La seconde aura lieu à la réception de l’ouvrage, pour vérifier la conformité de l’habitat aux exigences réglementaires. Chacune d’entre elles donne lieu à la délivrance d’une attestation : c’est une pièce obligatoire à joindre aux dossiers de demande de permis de construire, puis à la déclaration officielle de fin de travaux. Ces dossiers sont déposés à la mairie avant d’être validés.

Editeur