Travaux et entretien

Quel est le prix d’une extension de maison ?

Par Thierry , on 25 août 2021 - 8 minutes de lecture
Extension de maison

L’extension de maison permet d’avoir plus d’espace. Toutefois, ce type de projet nécessite un budget plus ou moins conséquent, bien qu’il apporte de nombreux avantages aux occupants de votre habitation.

Pour quelles raisons augmenter la surface de sa maison ?

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à vouloir agrandir son habitation. La principale constitue sans doute l’envie d’avoir plus de surface. Cela peut être dû à l’agrandissement de la famille ou à une simple envie de vivre dans une plus grande maison. De plus, vivre dans un intérieur spacieux procure un meilleur confort.

Cela peut également être dû à l’acquisition de nouveaux biens, comme une voiture. En effet, le fait d’ajouter un garage à sa maison constitue déjà une extension de maison.

Les éléments qui entrent en jeux dans le coût de l’extension de maison

Agrandir sa maison permet d’éviter le déménagement. Ce genre de projet requiert des travaux de construction et un certain budget. Ce dernier dépend essentiellement du type de travaux qu’on souhaite faire. De plus, d’autres éléments sont à prendre en considération dans ce genre de construction.

C’est le cas, de la surface. Une superficie élevée engendre plus de coûts. Effectivement, cela requiert plus de matériaux de construction. Si vous décidez d’ajouter un étage, le prix peut augmenter. Le budget varie également en fonction du type de professionnel auquel on a recours. Si vous faites appel à un architecte, le prix peut augmenter. Il faut aussi tenir compte du type de matériau à utiliser. Effectivement, leurs coûts ne sont pas les mêmes. La manière de réaliser les travaux constitue aussi un point à prendre en considération. Quelquefois, il est nécessaire de réaliser une démolition. Que ce soit pour créer une ouverture ou pour mettre en place une terrasse.

La préparation du terrain peut également constituer une raison pour laquelle le budget peut décupler. Effectivement, des travaux de terrassement peuvent être nécessaires pour une extension de maison. Dans ce cas, il faut aussi tenir compte du plan d’extension. Le devis peut aussi devenir assez important selon le type de toit à mettre en place. Il existe, en effet, plusieurs sortes de toits. Entre autres, le toit plat, le toit à double pente ou mono-pente.

Les ouvertures à mettre en place influencent aussi le coût des travaux. Les menuiseries ont en effet des prix très variés selon leur gamme. Quelquefois, il est nécessaire de faire des travaux d’électricité, de plomberie et de chauffage. De ce fait, il est nécessaire d’en tenir compte.

Enfin, la finition influence énormément la détermination du budget. Que ce soit à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ici encore, les types de matériaux choisis sont très importants.

Les prix de l’extension de maison

Les prix varient selon les éléments qui entrent en jeu dans l’extension d’une maison. De ce fait, plus les travaux sont conséquents, plus cela peut coûter cher.

Le coût de la préparation et de la fondation

Comme pour une construction, la préparation et la fondation constituent aussi des points cruciaux dans une extension de maison. Il est nécessaire de tenir compte de plusieurs choses. À savoir, le terrassement qui est utile pour pouvoir entamer la construction. Le coût du terrassement varie selon plusieurs éléments. Entre autres, le sol à démolir, la terre à déplacer ou encore la nature du sol. Il est aussi essentiel de prendre en considération l’accès au chantier. Si celui-ci est difficile, cela peut engendrer plus de coûts. Au niveau de prix, un terrassement peut compter jusqu’à 60 euros le m3, évacuation de la terre incluse.

En ce qui concerne la fondation, on doit tenir compte du type d’extension à faire. Effectivement, il peut s’agir d’extension en ossature bois ou en dure. C’est ce qui va permettre de savoir s’il faut prévoir une fondation superficielle ou semi-profonde. Pour une fondation superficielle, il faut préparer entre 95 et 185 euros par m3. S’il s’agit d’une fondation semi-profonde, le prix est de 150 à 760 euros par m3. La fondation profonde, quant à elle, coûte 750 à 1500 euros par m3.

Le coût des matériaux

Le prix des matériaux est assez variable. Pour une extension de maison, les gens ont tendance à choisir le parpaing, le bois, l’acier ou encore le béton. Concernant les prix, les structures en béton cellulaire coûtent environ 65 à 130 euros le m2. S’il s’agit de briques, il faut compter entre 850 et 1500 euros par m2. Les structures en parpaings sont de 850 à 2000 euros le m2. La structure en acier peut coûter entre 1750 à 3000 euros par m2 et l’ossature en bois est de 660 à 2200 euros le m2.

Même si ses prix intègrent celui de la main d’œuvre, on peut constater de réelles différences entre certains matériaux. Ceci est dû, en partie, au fait que certains sont plus résistants que d’autres.

Le coût de l’isolation de l’extension

Pour un meilleur confort, il est de mise d’assurer l’isolation même s’il s’agit d’une extension. De ce fait, il est faisable de mettre en place une isolation au niveau du toit, mais également des murs. Là encore, un choix de matériau d’isolation s’impose. Vous pouvez opter pour de la laine de verre, de roche ou de bois. Il y a également le chanvre et la ouate de cellulose. L’important est que le type d’isolant à utiliser puisse vous convenir. En matière d’extension, une isolation intérieure peut coûter aux environs de 60 euros par m2. Tandis que pour une isolation par l’extérieur, le prix est de 160 euros par m2. Il s’agit ici de l’intervention d’un professionnel.

Cela dépend aussi du type d’extension qu’on souhaite mettre en place. Pour un garage, par exemple, vous n’avez pas besoin de mettre en place une isolation.

Le coût de la toiture

La toiture influence également le budget d’une extension de maison. De ce fait, il faut prendre en considération les matériaux de couverture utilisés. Les prix incluent la main-d’œuvre, quel que soit le type de toiture.

Pour un toit à 2 pans et mono-pente, le prix peut aller de 30 à 150 euros par m2. Le toit plat non accessible coûte 80 à 180 euros par m2 et le toit plat aménagé peut coûter jusqu’à 200 à 600 euros le m2. Il est aussi possible d’opter pour un toit plat végétalisé dont le prix est de 200 à 600 euros par m2 s’il est accessible. S’il est non accessible, le coût est de 150 à 400 euros, toujours le m2.

Concernant le type de couverture, les prix présentent aussi quelques différences. Le prix des tuiles naturelles s’élève, par exemple, entre 20 à 65 euros. Le prix de la pose n’y est pas inclus. Il existe d’autres matériaux de couvertures, comme le zinc, les végétaux, les rouleaux bitumés ou encore les ardoises artificielles.

Le coût de l’aménagement

L’aménagement contribue aussi à rendre l’extension confortable. Cela inclut le prix des ouvertures. Pour une porte intérieure, il faut compter entre 200 et 3500 euros. Les fenêtres coûtent 180 à 2000 euros et les portes-fenêtres ont un prix entre 500 et 2000 euros.

Le coût des travaux d’électricité

Des travaux d’électricité sont aussi nécessaires pour une extension de maison. Cela peut coûter entre 60 à 210 euros pour la mise en place de prise de courant, d’interrupteurs ainsi que de points lumineux.

Le coût du chauffage et de la plomberie

Pour la plomberie et le chauffage, il faut compter entre 300 et 2000 euros pour l’évacuation d’eau (que ce soit dans une cuisine ou une salle de bain). Pour le chauffage, le système choisi peut venir influencer ce prix.

Le coût des finitions

Les finitions, que ce soit intérieur ou extérieur, dépendent des types de matériaux choisis. Pour une cloison en plaque de plâtre, par exemple, le prix est de 15 à 60 euros le m2. Pour le mur extérieur, le prix dépend également du matériau choisi. C’est aussi le cas des revêtements intérieurs et muraux.

Les formalités administratives

Une extension de maison nécessite aussi des formalités administratives. Elles dépendent essentiellement de la surface de l’extension. Que ce soit dans une zone urbaine ou non urbaine. Pour une surface inférieure à 20 m2, une déclaration préalable suffit. Tandis que pour une surface plus grande, un permis de construire est requis. La préparation des documents nécessaire peut aussi engendrer des coûts même minimes.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.