Energie & éco-construction

Choisir une chaudière au gaz ou au fioul ?

Par Thierry , on 27 août 2021 - 4 minutes de lecture
Choisir une chaudière au gaz ou au fioul ?

Avant d’installer une chaudière, il est important de connaitre son fonctionnement et ses caractéristiques. Sur le marché, il en existe plusieurs types et modèles de chaudières, dont la chaudière au gaz et la chaudière au fioul. Les deux types de chauffage énergétique ont les mêmes fonctionnements. Entre chaudière au gaz et au fioul, le choix nécessite quelques prises de connaissances.

Chaudière au gaz : en quoi cela consiste ?

Une chaudière au gaz comme son nom l’indique utilise le gaz comme combustible pour le chauffage énergétique. Cela peut être du gaz naturel ou du propane. En choisissant le gaz naturel, la chaudière n’a pas besoin de citerne pour le stockage du combustible. Ce qui n’est pas le cas du gaz propane qui nécessite une cuve pour le combustible. Ce matériel de stockage de gaz requiert un budget supplémentaire. La chaudière au gaz a une petite dimension. Ce type de chauffage énergétique peut être installé facilement dans n’importe quel endroit de la maison. Dans ce cas, le client a le choix entre une installation murale ou sur le sol. La première catégorie concerne surtout la cuisine ou les salles de bains dans une maison. Il est possible d’avoir une chaudière simple qui comprend le chauffage du logement uniquement ou une chaudière double service qui offre en plus du chauffage l’eau chaude sanitaire. Il existe plusieurs modèles de chaudière au gaz : une chaudière classique, une chaudière à basse température et une chaudière à condensation. La chaudière à condensation est celle qui consomme le minimum de gaz ; ce type de chauffage énergétique est le plus économique comparé aux deux autres types de chaudières. La chaudière au gaz a un coût d’installation moins élevé. Il faut environ 3000 euros pour les matériaux et l’installation. Un entretien annuel est toutefois obligatoire pour éviter les pannes et d’autres problèmes liés au fonctionnement du matériel de chauffage. Il est compris entre 75 et 180 euros.

Très performante, la chaudière au gaz a un rendement de 90 à 200 %. Associée à une pompe à chaleur (PAC) ou un chauffe-eau solaire (CES), ce type de chauffage énergétique est plus économique par rapport aux autres types de chaudières. Le gaz est un combustible qui est moins polluant et plus propre que le bois. Le prix du gaz est assez accessible à toutes les bourses. Lors de l’installation d’une chaudière au gaz, le constructeur peut bénéficier de quelques aides provenant de l’ANAH qui permet d’avoir une réduction du coût d’installation.

Chaudière au fioul : c’est quoi ?

La chaudière au fioul utilise ce produit issu du pétrole pour combustible. Pour son installation, elle nécessite une cuve pour stocker le fioul et un endroit pour placer ensuite cette cuve. C’est pour cette raison que ce type de chaudière existe seulement en modèle au sol. La chaudière au fioul coûte entre 1500 à 6000 euros selon le modèle. Pour un modèle classique, il faut prévoir entre 1500 euros et 6000 euros. S’il s’agit d’une chaudière à basse température, un budget de 3000 euros à 6000 euros est nécessaire. Si l’on opte pour une chaudière à condensation, elle coûte environ 4500 euros. Pour l’entretien d’une chaudière au fioul, un budget de 110 à 250 euros est à prévoir. Ces coûts peuvent diminuer si le client bénéficie de quelques aides financières provenant de l’ANAH ou de Prime Énergie. Il existe aussi des modèles de chaudières au fioul pas cher qu’on peut trouver en ligne. La chaudière au fioul offre un rendement maximum de 105 %. Tout comme la chaudière au gaz, elle peut être liée à une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire.

L’utilisation d’une chaudière au fioul présente quelques inconvénients. Le fioul est un produit qui est nocif et il n’est pas conseillé pour l’environnement. En plus de produire des fumées polluantes, le fioul peut entraîner une maladie respiratoire. L’existence d’une odeur provenant du produit est assez présente. Côté prix, le fioul coûte un peu plus élevé que le gaz. Dès 2022, l’utilisation de ce type de chaudière n’est plus autorisée pour les nouvelles constructions.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.