Travaux et entretien

Isolation acoustique du sol : que faut-il savoir ?

Par Clémentine , on 21 mai 2021 - 3 minutes de lecture
acoustique isolation savoir faut sol.jpg

La propagation continue des bruits dans un logement au quotidien peut vite devenir relativement stressante. L’une des solutions simples qui peuvent vous aider est l’isolation acoustique du sol. Quelle est son utilité ? Comment la réussir ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation acoustique du sol.

Quelle est l’utilité de l’isolation acoustique du sol sous la chape ?

Différents types de bruits peuvent passer au travers d’un plancher. Il y a principalement les bruits aériens comme les éclats de voix, les aboiements de chien, la musique des voisins, mais il y a également les bruits d’impact liés à la marche et à la chute d’objets (chaises, jouets, ustensiles de cuisine…). L’isolation acoustique regroupe les différentes techniques qui servent à limiter ces bruits pour offrir un meilleur confort aux occupants d’un logement.

Par exemple, une sous-couche acoustique mince peut être collée sous le carrelage, sous un parquet ou sous du stratifié. On peut également poser la sous-couche acoustique sous une chape flottante, désolidarisée. Pour cette solution, des experts comme ceux du site www.chape-lafarge.fr peuvent vous conseiller une chape traditionnelle ou fluide, selon les particularités du chantier (construction neuve ou rénovation).

acoustique isolation.jpg

La chape fluide et l’isolation acoustique du sol

Faite de ciment ou d’anhydrite, la chape fluide est une couche de mortier qui s’applique sur la structure portante du sol. Son principal rôle est de niveler et d’aplanir la surface. On peut l’utiliser dans les locaux de types P2 et P3, dans les maisons individuelles, dans les logements collectifs, mais aussi les bâtiments non résidentiels.

Les chapes fluides ont une épaisseur qui varie entre 2 et 8 cm. Leur intérêt dans l’isolation acoustique du sol est qu’elles peuvent être associées avec de nombreux isolants phoniques. On peut les associer à une sous-couche isolante en laine minérale par exemple. On peut également les utiliser avec des scams (sous-couches acoustiques minces) et des isolants thermiques en polyuréthane, ou en polystyrène.

De plus, en faisant appel à des spécialistes expérimentés de la chape fluide, vous pouvez installer en revêtement du sol du carrelage, du parquet ou un sol souple.

Conseils pratiques pour la mise en œuvre de la chape fluide

Voici deux conseils pour mettre en place une chape fluide et réussir l’isolation acoustique de vos sols intérieurs.

Prévoyez suffisamment de temps pour le séchage de la chape fluide

Selon que la chape soit faite de ciment ou d’anhydrite, le temps de séchage ne sera pas identique. Le temps nécessaire avant la remise en service du sol traité peut donc varier. Il est par conséquent plus judicieux de prévoir suffisamment de temps après l’application pour que la chape puisse bien sécher.

Vérifiez le poids que peut supporter la structure portante du sol

La structure portante d’un sol peut être une dalle en béton, une chape en asphalte, ou un ensemble de supports en bois. Selon les matériaux de conception, le poids qu’elle peut supporter varie beaucoup. Il faut donc tenir compte de ce paramètre pour déterminer la composition et l’épaisseur de la chape fluide, ainsi que d’autres éléments du sol.

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.