Travaux et entretien

Le prix d’une cloison verrière

Par Clémentine , on 16 juillet 2021 - 7 minutes de lecture
Cloison vitré

L’installation d’une cloison verrière comme aménagement dans votre maison présente des avantages. Le coût de cette opération peut toutefois varier. Différents facteurs peuvent influencer le prix. Cela peut aller des caractéristiques de votre cloison vitrée au professionnel installant l’aménagement. Cet aménagement offre les réductions de bruits et d’odeurs d’un mur classique, tout en préservant la lumière. Il orne les pièces tout en étant pratique. Le coût de ce type d’installation dépendra du style, du matériau utilisé et des caractéristiques de la verrière.

Présentation d’une cloison verrière

Une cloison verrière ou cloison vitrée est un aménagement d’intérieur. L’objectif d’une cloison est de séparer deux pièces. Vous réduisez la circulation de bruit et d’odeurs entre les deux espaces. Avec la cloison vitrée, vous profitez des deux précédentes caractéristiques, avec la lumière en plus. La verrière est à la fois ornementale et pratique.

Vous pouvez installer ce type de construction pour toutes les pièces. Par exemple, vous pouvez délimiter la cuisine et la salle à manger avec une cloison vitrée. L’installation d’une verrière peut s’effectuer de toutes les manières, à tous les endroits. Vous pouvez l’installer sur un demi-mur ou un mur plein. Comme toutes les constructions, cette opération génère des coûts.

Les facteurs influant sur le prix de l’installation

L’installation d’une cloison vitrée nécessite la prise en compte de divers éléments. Ces derniers détermineront le prix de l’opération. Le premier facteur concerne les dimensions. Une verrière sur une cloison entière sera plus coûteuse par rapport à une verrière sur un demi-mur.

Viennent ensuite les autres facteurs comme :

  • Le type de verrière,
  • Le type de matériau utilisé,
  • Les spécificités de l’installation (caractéristiques et accessoires),
  • La personne chargée de l’installation (professionnel).

Les différents types de verrières

Le type de verrière peut dépendre des espaces à délimiter. Vous pourrez choisir un style différent pour séparer une cuisine d’une salle à manger, et une salle de bain à une chambre à coucher. Il vous est possible d’opter pour un aspect déjà existant, ou créer une cloison vitrée sur mesure.

Une cloison vitrée en intérieur peut répondre à vos besoins d’esthétique contemporaine. Cela étend également l’impression d’espace pour une pièce donnée. Il existe trois principaux styles de verrières :

  • Le style atelier : il se caractérise par ses grandes travées verticales. Ces dernières peuvent s’inclure harmonieusement dans les murs à mi-hauteur. Il offre une continuité entre la cuisine et la salle à manger.

La porte-verrière est un accessoire typique de ce style. Elle peut être coulissante, à battants ou en accordéon.

  • Le style artiste : il se caractérise par la présence d’une travée horizontale dans la partie supérieure de la cloison. Cela ajoute une stature et une prestance sur l’installation. Les travées verticales sont également présentes.
  • Le style loft : ce type de verrière opte pour une composition géométrique. Il offre un style graphique avant-gardiste à votre pièce.

Vous observerez également la cloison vitrée et la cloison semi-vitrée. La première propose un mur entièrement vitré. La quantité de lumière sera conséquente. Les espaces se ferment tout en préservant une profondeur.

La seconde option propose un soubassement pour supporter le mur de verre. Cela permet une exploitation de la partie non vitrée. Vous pouvez installer des espaces de rangement par exemple. Ce choix peut convenir à la séparation entre un bureau et un salon.

Entre la cloison vitrée standard et en kit, vous pouvez effectuer une installation sur mesure. Cela nécessitera toutefois l’intervention d’un professionnel pour éviter les mauvaises surprises. L’avantage sera l’absence de limite. Mais le prix sera proportionnel aux travaux effectués.

Les matériaux utilisés

Le choix des matériaux influe sur le prix final de votre installation. Pour une cloison vitrée, le verre reste l’élément principal. Vous trouverez ensuite deux types de verres pour la constitution d’une paroi vitrée :

  • Le verre feuilleté : il s’agit d’une superposition d’au moins deux couches de feuilles de verres. La présence d’un film intercalaire assure l’isolation acoustique et la résistance du mur. Ce film est en matière plastique.
  • Le verre trempé : il est de deux à cinq fois plus résistant que du verre normal. Il possède également l’appellation de verre « sécurit ». La raison réside dans sa capacité à se briser en minuscules fragments sans présenter le moindre bout tranchant.

Vous prendrez ensuite en compte les matériaux pour les autres éléments de l’installation. Cela concerne la structure et le châssis. Vous pouvez utiliser le bois, l’aluminium, l’acier ou le PVC pour votre verrière.

Pour le soubassement, vous pouvez choisir les briques, les parpaings ou du placo. Le bois est le moins cher pour une cloison vitrée par rapport à l’aluminium et l’acier.

Les spécificités de l’installation

Une cloison fixe est une option accessible financièrement. Des ajouts peuvent améliorer l’esthétique ou les fonctionnalités de votre installation. Par exemple, vous pouvez installer une ouverture mobile. Cela peut être un passe-plat entre votre cuisine et votre salle à manger, une fenêtre dans un atelier, et bien d’autres.

Cette ouverture peut-être à battant ou coulissante. Un renforcement de la structure et du châssis est nécessaire pour accueillir cet aménagement. Le prix de votre verrière augmentera alors. L’installation de système électrique et d’un interrupteur peut être nécessaire pour les projets spécifiques.

L’ajout d’accessoires est possible. Vous pouvez choisir selon vos préférences. Par exemple, l’addition de stores ou de rideaux peut servir à cacher la cloison ou à réduire la lumière. Ce type d’aménagement peut convenir pour une chambre.

La main d’œuvre pour l’installation

Les travaux à effectuer dépendront du style de verrière, du choix des matériaux, et des caractéristiques de l’installation. La rémunération de l’artisan sera proportionnelle à la complexité de l’ouvrage. Les tâches à effectuer peuvent aller d’un simple trou dans le mur à la réorganisation du réseau électrique.

Les prix d’une cloison verrière

Le prix d’achat d’une verrière dépendra du style choisi et du matériau. Vous pouvez également acheter en kit ou pièce par pièce. L’estimation du coût de cet aménagement s’effectue au mètre carré.

L’achat d’une verrière de taille standard en kit varie entre 300 € et 600 € pour les modèles simples. Vous pouvez cependant trouver des packs comprenant des modules spécifiques. Cela concerne les kits avec les cloisons et la porte fournie, avec ou sans soubassement. Cela coûtera en moyenne 1 400 €.

Un artisan pourra vous proposer une cloison vitrée sur mesure. La fabrication de la structure et du châssis sera donc des travaux supplémentaires. En effet, le sur mesure vous permet de choisir la taille de l’installation, le style, les formes, et tous les éléments constitutifs de votre futur aménagement. Le devis estimé varie entre 1 000 € à 5 000 €, pose incluse.

Le matériau pour votre verrière aura également des conséquences sur le tarif :

  • En acier : ce matériau apporte une touche industrielle à l’aménagement. Le kit coute au minimum 500 €. Les modèles personnalisés oscillent entre 850 € à 1 000 € au mètre carré.
  • En bois : ce matériau offre une touche chaleureuse, écologique et naturelle. L’isolation avec le bois est de qualité. Le prix du kit est de 550 € à 1 100 €. La personnalisation vous coutera entre 750 € et 950 € le mètre carré.

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.