Travaux et entretien

Ramonage de cheminée : quel budget prévoir ?

Par Thierry , on 13 août 2021 - 7 minutes de lecture
Ramonage de cheminée

Pendant les saisons hivernales, la cheminée est considéré comme le système de chauffage central dans de nombreuses maisons. Pour la conserver en excellent état, il est nécessaire de réaliser un entretien périodique obligatoire, à savoir le ramonage de cheminée. Voici tout ce que vous devez savoir sur le ramonage et son coût.

Ramonage de cheminée : en quoi cela consiste ?

Le ramonage d’une cheminée consiste à nettoyer les parois d’une cheminée. Cette tâche est effectuée une ou deux fois par an et pendant la saison hivernale ou à la fin de l’été. Il est fait par celui qui occupe la maison. Pour un propriétaire, c’est lui qui s’en charge. S’il s’agit de locataire de l’habitation, c’est à eux de faire ce ramonage et de payer les dépenses engagées dans les travaux. Pour un système de chauffage au bois, au fuel ou au charbon, un ramonage doit être fait deux fois par an. Pour ceux qui optent pour du gaz, un seul ramonage en une année suffit.

Ce travail demande des compétences en la matière. Le travail peut se faire de l’âtre vers le toit de la maison ou dans le sens contraire (du toit vers l’âtre). Pour un ramonage de bas en haut, le hérisson est inséré dans le conduit et allongé progressivement. Un ramonage de haut en bas consiste à faire entrer un boulet dans le conduit. C’est cette brosse qui va ôter tous les déchets présents dans la cheminée. Ces déchets vont ensuite être pris par le ramoneur pour éviter les risques d’intoxication. Un ramonage permet de connaitre les réparations qui doivent être faites à la cheminée.

Quels sont les types de ramonage ?

Le ramonage est un travail assez difficile qui requiert l’intervention d’un professionnel. Il dépend de la manière dont il est effectué et le type d’installation. Il existe deux types : le ramonage classique et le ramonage chimique.

Le ramonage classique est la méthode la plus répandue et la plus utilisée. Appelé aussi ramonage mécanique, il est le type de ramonage traditionnel et pratiqué dans toutes les régions urbaines ou rurales. Le ramonage classique se fait par l’âtre ou le toit de la maison avec l’utilisation d’un hérisson qui sera inséré dans le conduit de la cheminée. Le hérisson est une brosse métallique qui comprend deux parties : un embout et une tige. L’embout sert à enlever la poussière, les cendres et les résidus qui restent sur le conduit.

Le ramonage chimique se caractérise par l’utilisation de produits chimiques pour nettoyer la cheminée. Il y a deux façons de le pratiquer à savoir l’utilisation de buche de ramonage ou par utilisation de produits en poudre ou en cristaux. Ces produits peuvent s’agir de sel métallique ou de sel d’ammonium et sont brulés dans l’âtre de la cheminée pour éliminer la suie et le goudron présent. L’application du ramonage chimique dépend du type de cheminée. Il n’est pas adapté à toutes les installations.

À combien s’élève le prix de ramonage d’une cheminée ?

Le ramonage d’une cheminée varie selon le type de cheminée, sa taille, et selon la région où le travail va être effectué. Ce coût peut changer en fonction de certaines conditions dont :

  • Le nombre de conduits et de tubes à nettoyer
  • Le niveau de l’encrassement
  • Le nombre de travailleurs nécessaire pour le ramonage
  • Les dimensions de la cheminée
  • Le type de ramonage à pratiquer : ramonage par l’âtre ou par le toit de la maison
  • La région ou le travail sera effectué : endroit accessible par voiture ou non, distance de la maison

Dans la plupart des cas, il est compris entre 30 € et 80 € et peut augmenter selon la difficulté de la tâche ou le modèle de conduit. D’autres frais tels qu’un frais de déplacement, etc. peuvent impacter ce tarif. Dans la région parisienne, ce tarif est le plus élevé. Il faut compter entre 60 € à 80 € pour le ramonage de sa cheminée. Dans le cas où une inspection par caméra est nécessaire pour détecter les problèmes de la cheminée, un budget supplémentaire d’un montant de 100 € est requis. Cette action permet de voir les fissures à l’intérieur du conduit. Au niveau des TVA à payer pour le ramonage d’une cheminée, une réduction est prévue pour les maisons construites pendant plus de 10 ans. Le bénéficiaire paie une TVA de 6 % si la norme est de 21 %.

Pour un ramonage classique, son prix est compris entre 50 € et 100 €. Cet écart de tarif dépend du nombre de conduits de fumée ou du nettoyage du chauffage central.

Un ramonage chimique coute moins cher que le ramonage classique. Son prix est de 20 € à 64 €.

Le prix du ramonage dépend également du chauffage utilisé et du type d’installation.

  • Pour un chauffage au bois, le tarif est compris entre 40 € et 70 €
  • Pour un chauffage au charbon, le prix est de 40 € à 70 €
  • Pour un chauffage au gaz, il est de 40 € à 60 €
  • Pour un chauffage au fuel, un budget de 50 € à 80 € est à prévoir

Quelle est l’importance du ramonage de cheminée ?

Le ramonage d’une cheminée est très important et surtout obligatoire. Il s’agit avant tout de la sécurité. Il est réglementé par la loi ou les règles de la préfecture de région. Le ramonage est utile et présente plusieurs avantages :

  • Faire de l’économie : le ramonage est utile pour le bon fonctionnement de la cheminée. Une cheminée qui est périodiquement ramonée dispose d’une chaleur maximale. Les dépenses liées à l’achat des combustibles diminuent dans ce cas.
  • Sécurité : nettoyer sa cheminée est surtout très important pour la sécurité de la maison et des personnes qui y vivent. Il permet d’éviter tout risque d’intoxication par le monoxyde de carbone. En effectuant un ramonage, les risques d’incendie sont dégagés. L’encrassement du conduit de la cheminée peut entrainer un incendie. Dans d’autres circonstances, des oiseaux ont pu construire leur nid dans le conduit. Cela risque d’obstruer l’entrée d’air dans le conduit et le gaz va s’infiltrer dans la maison. Le ramonage permet d’identifier cette situation.
  • Remboursement pour l’assurance : en cas d’incendie, un certificat de ramonage de la maison est exigé par l’assureur. Si le propriétaire ou l’occupant ne possède pas ce certificat, il risque de ne pas être payé.

Quelle est la législation sur le ramonage de cheminée ?

Le ramonage de cheminée est une action nécessaire et surtout obligatoire. Il est régi par le règlement sanitaire (article 31) et par des arrêtés préfectoraux. Pour chaque région, c’est la préfecture qui décide du nombre de ramonages à faire durant une année. Cette législation en vigueur stipule que « tout propriétaire de cheminée a le devoir de faire ramoner sa cheminée au moins une à deux fois par année ». Cette loi touche aussi les chaudières comme les poêles. Une non-exécution de cette tâche peut entrainer une amende forfaitaire de troisième classe qui peut aller jusqu’à 450 €. Pour un ramonage effectué une fois par an, il est pratiqué en début de période de chauffe, et le second pendant l’hiver.

En cas d’incendie, les assurances ne procèdent pas à un paiement que si le propriétaire présente un certificat sur le ramonage de la cheminée. Ce certificat est délivré par le professionnel qui a pratiqué cette action.

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.