Travaux et entretien

Surface de plancher : calcul

Par Clémentine , on 5 août 2021 - 6 minutes de lecture
Surface de plancher

Lors de la construction d’une maison, il y a plusieurs éléments qui doivent être étudiés. Le calcul de la surface de plancher est une étape très importante. Il doit être obligatoirement effectué et compris dans une demande d’autorisation d’urbanisme. Pour son calcul, différents critères sont à prendre en compte.

Surface de plancher, c’est quoi ?

La surface de plancher ou SDP correspond à la surface totale d’une maison ou d’un immeuble. Elle ne prend pas en compte les épaisseurs des murs indépendamment des matériaux avec lesquels ces derniers ont été construits. La SDP est définie par le Code de l’Urbanisme dans ses articles R.111-2 et L.112-1 et fait partie des éléments indispensables dans la construction. Cette notion remplace et supprime la SHOB ou Surface Hors Œuvre Brute et la SHON ou Surface Hors Œuvre Nette.

Ces deux anciennes notions ne sont plus utilisées depuis le 1er mars 2012. Si la SHON calcule les surfaces en tenant compte des épaisseurs des murs, la surface de plancher quant à elle a un aspect plus technique et plus détaillé. L’objectif étant de simplifier le calcul pour les différentes autorisations liées à la construction. Elle calcule uniquement les dimensions intérieures de la propriété. La surface de plancher touche autant les espaces clos que couverts. Cela signifie que les vérandas et les terrasses ne sont pas concernées par cette dernière.

Comment calculer la surface de plancher ?

Le calcul de la surface de plancher est régi par des règles provenant du Code de l’Urbanisme. La surface de plancher comprend la somme des surfaces habitables d’une construction. S’il s’agit d’une habitation avec plusieurs étages, toutes les surfaces pour chaque niveau sont considérées dans le calcul. Dans ce contexte, il est important de ne pas oublier les sous-sols et les combles. Elles comportent les surfaces nues intérieures des façades en considérant les surfaces closes et celles qui sont ouvertes. Les surfaces closes sont constituées par des espaces disposant de fermeture qui ne permettent pas un affranchissement. Il s’agit d’espaces fermées par des grilles, des persiennes ou des menuiseries. Celles qui disposent d’une toiture sont également prises en compte dans le calcul de la surface de plancher.

Une fois cette tâche terminée, les éléments suivants sont à exclure du calcul selon le code de l’urbanisme dans l’article R.111-22 :

  • L’épaisseur des murs sur les embrasures des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur
  • Les vides et trémies correspondant aux escaliers et aux ascenseurs
  • Les surfaces avec une hauteur sous plafond inférieure ou égale à 1,80 mètre
  • Les zones dédiées aux stationnements de véhicules (garages, zones de stationnement en sous-sol), y compris les rampes d’accès et les aires de manœuvre
  • Les surfaces de combles non aménageables

Concernant les logements collectifs, d’autres points sont à déduire selon cette réglementation, dont :

  • Les surfaces de planchers des locaux techniques de stockage de déchets
  • Les surfaces de plancher des caves ou des celliers (s’ils sont desservis uniquement par une partie commune)
  • 10 % des surfaces de plancher destinées à un usage d’habitation si les logements sont desservis par des parties communes intérieures

Il existe quelques exceptions pour des espaces ayant une hauteur de plus de 1m80. Ce sont les conduits de cheminée, les caves et les celliers, les piscines couvertes dont la hauteur de la couverture est supérieure à 1m80, les vérandas. S’il s’agit d’une maison en extension, le calcul de la SDP comprend la surface qui a déjà existé, ajoutée à la surface de plancher de l’extension. Dans ce cas, les murs sont comptés dans le calcul.

Quelle est l’importance de la surface de plancher ?

Calculer la surface de plancher présente plusieurs avantages pour le constructeur. Avant de procéder à la construction d’une maison, il est indispensable de compléter des dossiers d’urbanisme demandés par la mairie. La surface de plancher est un document obligatoire. L’existence d’un tel document permet de connaitre le type de dossiers y afférent comme un permis de construire, un permis d’aménager ou une déclaration qui doit être faite au préalable. Ils sont nécessaires pour obtenir les autorisations avant de pouvoir entamer la construction. La surface de plancher est utilisée lors de la construction d’une maison, la construction d’un abri de jardin ou d’une annexe, l’extension ou l’élévation d’une habitation déjà existante.

Le calcul de la surface de plancher est un moyen de déterminer si l’intervention d’un architecte est obligatoire ou non. Selon la loi régissant le code de l’urbanisme, à une certaine superficie, cette tâche est exigée. Mise en place depuis le 1er mars 2017, ceci concerne les constructions dont la surface de plancher est supérieure à 150 m². Le recours à un architecte est stipulé dans l’article R. 431-2 et concerne la construction et la rénovation d’une maison. Les constructions de type agricoles ne sont pas concernées par cette réglementation. Pour faciliter le calcul, le ministère chargé de l’urbanisme a mis en place une fiche d’aide.

Pour une personne désirant vendre sa propriété, le calcul de la surface du plancher permet d’avoir une estimation de sa valeur réelle.

La différence entre la surface de plancher et la surface habitable

La surface de plancher est parfois confondue avec la surface habitable. Ces deux notions ont chacune leur spécificité qui fait leur différence. La surface de plancher concerne les surfaces d’une hauteur inférieure ou égale à 1m80. Ce qui n’est pas le cas pour le calcul de la surface habitable. La surface habitable correspond à la surface totale habitable de la maison y compris les chambres, la cuisine, les salles d’eau, le salon et les combles. Dans cette notion, les surfaces dont les hauteurs ont plus de 1m80 sont incluses dans le calcul à part les garages, les vérandas, les terrasses, les balcons et les combles non aménagés. Ces derniers font exception également à la surface de plancher. La surface habitable est utilisée principalement lors de la vente d’une maison ou d’une construction pour évaluer son prix. Pour estimer le loyer de cette dernière, le calcul de la surface habitable est également indispensable.

Clémentine

Clémentine travaille pour un Bureau d’Étude Thermique (BET). Écologiste dans l’âme, sa mission est de favoriser la transition et de la rénovation énergétique de l’habitat. Elle participe activement à la réduction de l’empreinte environnementale des logements.