Aménagement & travaux

Ciment prompt : utilisations et bons dosages

Par Thierry, le 1 février 2021 — 6 minutes de lecture
Ciment prompt

Vous voulez réaliser des travaux de rénovation sur votre bâtiment avec de bons produits et matériaux ? Vous voulez créer des moulures ou mortiers, de béton de haute résistance ? Le ciment prompt peut répondre à vos besoins de qualité et de rapidité. Connaître le bon dosage de mortier pour une composition optimale peut vous aider à optimiser votre construction.

Le ciment prompt est un matériau de construction particulièrement connu pour sa facilité d’utilisation et sa polyvalence. Que vous vouliez faire des grands travaux de réhabilitation ou des petits projets d’amélioration, ce béton vous sera sûrement utile pour chaque usage. Pour savoir bien l’utiliser, cette série de questions vous aidera à mieux le connaître pour la construction de divers produits.

D’abord, comment c’est fait ? 

Le ciment prompt est un liant naturel utilisé dans la maçonnerie depuis le 19ème siècle. Dans ses débuts, il fut appelé « ciment romain ». Il s’agit d’une poudre grise obtenue à partir d’une pierre calcaire qui contient 30% d’argile. Pour la fabriquer, on met cette matière première à la cuisson. Mais pas n’importe laquelle, il faut que la température atteigne les 500° jusqu’à 1 200° Celsius. Quand le produit est cuit et refroidi, il est ensuite broyé jusqu’à ce qu’il devienne très fin. C’est là, la véritable spécificité du ciment prompt. Contrairement aux ciments « ordinaires », la  fabrication du CNP ou Ciment Naturel Prompt est assez simple. Elle ne nécessite aucun mélange avec d’autres substances.

Une autre caractéristique distingue le ciment prompt des ciments « artificiels ». La cuisson de ces derniers nécessite une température beaucoup plus haute que celle utilisée pour la fabrication du CNP. Plus la température utilisée est élevée, plus elle consomme d’énergie, plus elle émet du gaz à effet de serre. Ainsi, le ciment prompt est non seulement naturel, il cause également moins de dégâts pour la nature. Ce qui fait de lui un produit écologique, plus respectueux de l’environnement.

Cependant, comme tout autre ciment, le ciment prompt fonctionne de manière hydraulique. Autrement dit, il fonctionne avec l’eau et une réaction se manifeste quand il est mis en contact avec lui : une pâte se forme et se durcit. Mais là encore, le ciment prompt se démarque avec sa prise à grande vitesse. Il prend l’eau plus facilement et plus rapidement que les autres chaux.

Que peut-on faire avec du ciment prompt ?

Le CNP peut être utilisé pour trois grandes catégories de travaux ou ouvrages :

  • Soit pour le scellage en tant que mortier : le ciment promet permet d’assembler différents éléments entre eux, tels que les briques, les carrelages ou les blocs. Sa rapidité de durcissement et sa haute résistance le rendent incontournable pour les projets d’aménagement ou de réparation de petite ampleur. En effet, son côté imperméable lui permet d’être également utilisable dans la maçonnerie rapide. Le ciment prompt peut s’appliquer sur les zones de passage régulier d’eau telles que les douches ou les secteurs d’assainissement.
  • Soit pour le moulage: le ciment prompt démontre une autre fonction dans le domaine de l’architecture. Il peut être utilisé pour fabriquer des fausses moulures de pierre, pour réaliser des moulages d’art ou pour créer des produits de décorations. D’ailleurs, ce produit a été spécialement utilisé pour des travaux esthétiques vers le début du 19ème siècle. C’est seulement un siècle après qu’il a commencé à être employé dans les grands travaux de bâtiments
  • Soit pour la construction des fondations : en le mélangeant à l’élément qu’il faut, le CNP peut servir à réaliser du béton. Ainsi, il permet de réaliser du béton de chanvre, notamment des dalles, des poutres, des linteaux ou des colonnes.

En ce qui concerne ses objets d’applications, le ciment prompt connaît une extraordinaire polyvalence. Il peut être utilisé sur une large gamme de matériau de construction. Le CNP adhère aussi bien le bois que la terre sans prendre en compte la température.

Comment le doser ?

Pour connaître le bon dosage de composition du ciment de prompt, il faut savoir qu’il existe différentes formes d’utilisations, différents mélanges possibles, et donc différents bétons . Nous savons que pour fonctionner, le ciment a besoin d’eau (hydraulique). Pour les petits travaux de scellement (installation de visseries ou de chevilles), l’eau peut alors suffire. Cependant, d’autres éléments peuvent également y être ajoutés, tels que le sable ou les graviers. En fait, le dosage du mortier et le mélange dépendent du type de travaux que vous voulez faire. Mais comme le CNP admet trois catégories d’usage, il existe trois mélanges généraux :

  • Pour le moulage et les petits travaux : 3 volumes de ciment prompt pour 1 volume d’eau.
  • Pour le mortier: ciment prompt + eau + sable.
  • Pour le béton : ciment prompt + eau + sable +/- graviers.

En ce qui concerne le volume de chaque élément pour chaque mortier, vous restez seul maître de la préparation et de son utilisation. C’est vous qui décidez de la consistance du ciment, proportionnellement aux exigences de vos travaux. Pour cela, vous devez simplement connaître les règles d’utilisations générales ci-énumérées :

  • Le temps de prise dépend de la composition de votre béton : si la quantité d’eau est excessive, la prise se fera plus lentement.
  • La température influe également sur la prise : le froid la ralentit.
  • Il faut toujours mélanger en premier l’eau et le ciment avant d’ajouter d’autres substances. Le sable ou le gravier peut contenir une quantité l’eau, même si elle est infime.
  • Le maniement du ciment doit se faire avant le durcissement du ciment. Une fois que le ciment commence à prendre, il ne faut plus le toucher ou l’humidifier.
  • Plus la surface sur laquelle le ciment est appliqué est humide, plus il adhère rapidement.

Aussi, n’oubliez pas de lire les indications écrites sur les paquets de ciment. Les mélanges recommandés y sont décrits avec parfois les volumes et les quantités.

En ce qui concerne le prix du ciment, un budget de 5 à 8€ peut suffire à acheter 5 kg de ciment prompt. Pour les 25kg, le prix varie entre 15 et 20€.

Bref, le ciment prompt est un matériau 100% naturel propice à l’éco-construction. Sa contenance est plus vraie que simple et ses caractéristiques sont plus attirantes les unes que les autres. Cet incroyable béton convient à tout le monde : aussi bien aux constructeurs professionnels qu’aux bricoleurs amateurs. Si le bricolage vous intéresse, n’hésitez pas à l’utiliser !

 

Thierry

Thierry possède sa propre agence d’architecture. Il accompagne les particuliers depuis la création des plans de leur logement, en passant par la réalisation des démarches administratives jusqu’à la coordination des différents artisans en charge des travaux.